C’est dans la salle de conférence de la Cellule nationale de Coordination de la lutte contre Ebola que Dr Mohamed Bensy de l’OMS a déclaré la fin de l’épidémie en Guinée.

Dr Mohamed Bensy a déclaré : « Au moment où nous parlons, il y a 42 jours, que la dernière fillette souffrante d’Ebola sortait du CTE de Nongo. Cette petite fille héroïque a été sauvée grâce aux efforts des médecins.» Et il a lancé dans les langues vernaculaires du pays : « « Nawnaaré Wiyétêdhé Ebola Lanniii ! Djakaro mètho Ebola Baraban ! Fouré Ngha Ebola Bara Gnon ! ».

Julien Potet, référent des maladies tropicales négligées chez Médecins sans frontières (MSF) a ajouté : « c’est une très bonne nouvelle pour la Guinée. Ça signifie un délai pendant lequel il n’y a pas eu de cas notifiés et qui donc permet de conclure qu’il n’y a plus actuellement de chaîne de transmission active du virus Ebola dans ce pays. Or, cependant, il est tout à fait possible qu’il y ait résurgence dans les semaines ou les mois à venir… Il faut être extrêmement vigilant. Et il faut aussi maintenant affronter de nouveaux défis, comme par exemple prendre en charge les survivants qui, pour un certain nombre d’entre eux, ont des complications à long terme.»

Dr Sakoba Keita, coordinateur de la lutte contre Ebola a précisé : « c’est  une épidémie qui a fait plus de 2 500 morts en Guinée (pour 3 800 cas), dont 115 agents de santé.  Par-delà les pertes en vies humaines, il y a presque l’isolement complet du pays. Ce ne sont que de vrais partenaires qui sont restés avec nous. Je suis dans la capitale, j’ai vu des sociétés fermées. J’ai vu des projets arrêter parce que les experts ont fui le pays. Je crois que maintenant, avec l’aide de Dieu, le gouvernement sera capable de faire un programme de relance de notre  économie. Notre nationalité était estampillée de la saleté du virus Ebola. Cette fois, c’est terminé. Le Guinéen ne sera plus regardé comme un virus, mais comme un être humain guinéen. Les frontières d’ici et d’ailleurs vont être rouvertes aux Guinéens. Et c’est un soulagement. Il faut enfin souligner que plus de 1 000 autres malades ont survécu à cette terrible maladie ».

EL Hadj Mohamed Koula Diallo pour Guinee7.com