Communiqué de presse. Le lundi 10 décembre 2018, Son Excellence Monsieur Hisanobu Hasama, Ambassadeur du Japon en République de Guinée et Son Excellence Madame Diene Keita, Ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, ont signé l’Echange de Notes portant sur le Concept détaillé du Projet de reconstruction du pont Soumba sur la route Nationale №3.

Après la réalisation de l’étude précise, d’un montant de cinquante-sept millions de Yens (¥ 57 000 000), soit environ six cent quatre-vingt-quatre millions de Francs guinéens (GNF 684 000 000),  la construction du nouveau pont sur la Route Nationale №3, au niveau de la Soumba (préfecture de Dubréka), pourra démarrer.

Une étude de la situation actuelle de cette portion de la Route Nationale №3 a déjà eu lieu en début d’année, menée par des experts japonais et guinéens et a été présentée et débattue avec les habitants et les autorités de la localité en avril dernier. Elle a permis de préciser les besoins en termes de circulation, de type d’infrastructure et d’aménagements à réaliser. Le concept détaillé va définir précisément les caractéristiques techniques et les modes de mise en œuvre du projet.

Le Japon investit en Guinée dans la construction d’infrastructures de base : écoles, marchés, ports de pêche et ponts, dont celui de Kaaka à Coyah, qui a été inauguré l’an dernier. Ces infrastructures contribuent à l’intégration nationale et sous-régionale, en reliant les localités du pays et en reliant la Guinée à ses pays voisins. Il s’agit d’un des axes essentiels de la coopération japonaise en Afrique, qui a été réaffirmé lors de la Sixième Conférence de Tokyo sur le Développement de l’Afrique, TICAD VI. Une telle réalisation doit contribuer à dynamiser les échanges et accélérer la croissance et le développement de la Guinée et de l’espace régional CEDEAO. Elle va aussi renforcer la sécurité quotidienne des passagers, des habitants de la Soumba et des véhicules.

La JICA (Agence japonaise de coopération internationale) est chargée des études et de l’exécution du projet du futur nouveau pont sur la Soumba.

………………………………………………………………………….

Discours de l’Ambassadeur du Japon en Guinée, SE HISANOBU HASAMA

Excellence Madame la Ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine,

Excellence Monsieur le Ministre des Travaux Publics,

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un grand plaisir d’être avec vous à la signature de l’Echange de Notes portant sur le Concept détaillé du Projet de reconstruction du pont Soumba sur la route Nationale №3.

Il s’agit d’un don d’un montant de cinquante-sept millions de Yens (¥ 57 000 000), soit environ six cent quatre-vingt-quatre millions de Francs guinéens (GNF 684 000 000), qui va permettre la réalisation de l’étude précise et nécessaire à partir de laquelle le nouveau pont sera construit sur la Route Nationale №3, au niveau de la Soumba, dans la préfecture de Dubréka.

Comme vous le savez, le Japon investit beaucoup en Guinée dans la construction d’infrastructures de base : écoles, marchés, ports de pêche et ponts. Et d’ailleurs, l’année passée, nous avons inauguré le pont de Kaaka avec Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, à Coyah. La réalisation de ce pont avait déjà été exécutée par la JICA, à la grande satisfaction de la Guinée et du Japon. Et c’est la JICA qui est également chargée des études et de l’exécution du projet du futur nouveau pont sur la Soumba.

Des infrastructures comme ces ponts contribuent à l’intégration nationale et sous-régionale, en reliant les localités du pays et en reliant la Guinée à ses pays voisins. Il s’agit d’un des axes essentiels de la coopération japonaise en Afrique, qui a été réaffirmé lors de la Sixième Conférence de Tokyo sur le Développement de l’Afrique, TICAD VI. Une telle réalisation doit contribuer à dynamiser les échanges et accélérer la croissance et le développement non seulement de la Guinée, mais aussi de l’espace régional CEDEAO. Elle doit aussi contribuer à la sécurité quotidienne des passagers, des habitants de la Soumba et des véhicules.

Une étude de la situation actuelle de cette portion de la Route Nationale №3 a déjà eu lieu en début d’année. Elle a été menée par des experts japonais et guinéens et a été présentée et débattue avec les habitants et les autorités de la localité en avril dernier. Elle a permis de préciser les besoins en termes de circulation, de type d’infrastructure et d’aménagements à réaliser. Ces paramètres établis, le concept détaillé dont nous signons aujourd’hui l’Echange de Notes permettra de définir précisément les caractéristiques techniques et les modes de mise en œuvre du projet.

Il s’agit donc d’une étape supplémentaire dans la satisfaction des besoins importants en matière d’infrastructures routières, et notamment de ponts, qui se sont fait jour ces derniers temps sur le territoire guinéen.

Je suis donc très heureux que nous avancions une fois encore vers la mise en œuvre de ce projet si important pour les habitants de la Soumba et de Dubréka, mais aussi pour l’aménagement du territoire guinéen et pour son économie.

Vive la coopération internationale,

Vive la coopération entre le Japon et la Guinée,

Je vous remercie.

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici