«Le Bulletin du Gouvernement» de ce mois de Septembre 2016, a reçu pour vous Akwasi Agyeman Agyare, nouvel Ambassadeur de la République du Ghana dans notre pays. Dans cet entretien, il revient sur les relations décennales qui unissent nos deux pays et dresse de façon succincte les axes de coopération qu’il entend développer les années à venir.

Bonjour Monsieur l’Ambassadeur, depuis quelques semaines vous êtes le nouvel ambassadeur du Ghana en Guinée,  quelles sont vos impressions?

Les relations entre la Guinée et le Ghana datent de la période des années de l’Indépendance. Le Ghana fût le premier à obtenir son Indépendance en 1957,  lorsque son premier Président Dr. Kwamé Nkrumah avait réussi à établir les relations d’amitié avec Mr. Ahmed Sékou Touré, également premier Président de la République de Guinée. Les deux dirigeants, tous ensemble, avaient rêvé et fondé l’Unité Africaine pour tout le continent. A l’indépendance de la Guinée,  obtenue de la France en 1958, le Ghana lui vint au secours de façon très importante. Les liens entre les deux pays furent consolidés davantage en initiant l’union “Ghana-Guinée-Mali”, en prélude de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). Ce qui a approfondi d’avantage les relations des deux pays, c’est le geste du premier Président Sékou Touré, qui a eu à héberger Dr. Kwamé Nkrumah en Guinée, après un Coup d’État contre le premier Président du Ghana. En plus de cela, il y a eu l’élévation de Nkrumah comme co-président de la Guinée par le Président Sékou Touré.

C’est le lieu de mentionner que les relations diplomatiques établies entre les deux pays depuis 1958,  avaient connu un ralentissement en 1966 suite au coup d’État contre Dr Kuruma. Ces relations furent par la suite normalisées à partir de 1975 et au début des années 2000 les deux pays avaient pu reprendre les relations bilatérales, en renforçant les liens diplomatiques malgré des défis et difficultés  d’ordre politique social ou économique.

Aujourd’hui, je suis fier et confiant lorsque je parle de la croissance économique et les relations bilatérales entre les deux pays qui entretiennent des liens d’amitié encore plus solides pendant les cinq dernières années. La République du Ghana accueille de nombreux étudiants Guinéens dont plusieurs sont revenus au pays après des études en langue Anglaise, dans des domaines divers comme la communication et les Technologies. Nous savons par ailleurs que sur le territoire guinéen, il y a un Ghanéen Fondateur d’une école de formation  juridique pour les militaires, avec des secteurs comme les arts, l’industrie, la santé et  le Président de la République, Professeur Alpha Condé, avait souligné l’importance de cette  coopération, par sa présence en 2014, comme invité d’honneur lors du 57ème Anniversaire de l’Indépendance du Ghana. La même année, la visite du Président Dramani Mahama en Guinée a concrétisé la solidarité du Ghana à son pays frère la Guinée, lors de la maladie à virus Ébola et en Décembre 2015, il participa également à l’investiture de Prof. Alpha Condé, réélu par le peuple de Guinée pour un second mandat.

C’est le lieu de dire qu’au mois de mai, les deux pays avaient participé à la 8ème Session de coopération et s’étaient engagés sur plusieurs autres sujets pour le renforcement de la coopération dans les secteurs ci-après: Éducation, Transport, Mines, Énergie, Justice, Agriculture, défense et sécurité, etc…  A la suite de la  8ème Session de la Commission Mixe de Coopération Permanente entre les deux pays, nous avons témoigné que l’épidémie Ébola, entre 2014 et 2015, avait ralenti les activités économiques auxquels aspiraient les deux pays.

Aujourd’hui, C’est une période de reprises après la maladie de la fièvre à Virus Ébola. Les deux pays recommencent les activités et, la République de Guinée, peut Compter sur le soutien et la présence de la République du Ghana pour le renforcement de la Coopération entre les deux pays, qui ont d’énormes chances de prospérer à travers leur collaboration. Je travaillerai sans relâche pour rehausser le niveau de notre coopération,  au point de vue Paix, Sécurité, ainsi que pour un développement durable dans la sous-région.

Le Ghana et la Guinée, sont deux pays frères depuis les premières heures de l’indépendance, aujourd’hui quel est l’état de cette relation?

Je voudrais également signaler que depuis mon arrivée dans ce pays accueillant, j’ai pu remarquer que plusieurs de mes compatriotes rencontrent des difficultés dans leurs activités de pêche en Guinée comme par exemple, ceux de Kamsar, qui détiennent des licences de pêche aux requins ! Cette communauté n’arrive plus à pêcher parce que leurs licences sont expirées et les autorités n’arrivent pas à les faire renouveler. Leur condition de vie est devenue très difficile. Ces membres ont fait recours à l’Ambassade pour une assistance financière. Je saisis donc cette occasion, pour demander aux autorités compétentes, de voir comment aider à améliorer leurs conditions de travail en leur octroyant les licences de pêche.

Est-ce qu’il y a des axes de coopération sur lesquels les deux pays collaborent? Si oui lesquels?

A l’occasion de mon séjour en mission diplomatique sur le sol Guinéen, j’aimerais connaître les conclusions tirées lors de la 8ème Session de la Commission Mixte de Coopération Permanente Ghana-Guinée. Je pense bien qu’en ayant connaissance des arrêtés, je verrai comment mieux préserver la coopération permanente Ghana-Guinée. Les forums des hommes d’affaires permettent aux entrepreneurs des pays, de se rencontrer et d’échanger afin de renforcer la collaboration qui sera bénéfique entre les deux parties. Je travaillerai sans relâche pour la coopération entre les deux chambres de commerce et d’industrie, Ghana-Guinée, en encourageant les partenariats.

Je termine par des souhaits que durant mon séjour, “le Ghana et la Guinée se retrouvent sur tous les fronts et pour toujours”.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici