Après avoir rencontré, le chef de file de l’opposition guinéenne, la semaine dernière, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Amadou Salifou Kébé, a rencontré, ce lundi 18 septembre 2017, les membres du Front pour l’alternance démocratique (FAD), au siège de l’Union des forces du changement (UFC), à Taouyah, dans la commune de Ratoma.

« Personne ne peut imaginer qu’on puisse organiser des élections crédibles, sans en discuter avec les parties prenantes qui sont les partis politiques. C’est dans ce cadre que nous sommes là, pour dire à nos frères du FAD que nous sommes à leur disposition et que nous ne nous gênerons pas de venir prendre leur avis, chaque fois que besoin est », a déclaré le président de la CENI, Me Amadou Salifou Kébé, au sortir de leur entretien

Me Salifou Kébé souhaite que le dialogue soit privilégié « à toute autre forme de gestion et de résolution des problèmes. Tout ce qui va émerger de la CENI sera une décision consensuelle».

Pour Aboubacar Sylla, membre du Front, c’est la première fois que la CENI se déplace au siège d’un parti politique pour une prise de contact. « C’est la première fois que la CENI, pratiquement au grand complet, se déplace pour visiter le siège d’un parti dans le cadre d’une prise de contact qui permet d’améliorer tant soit peu les relations entre les partis politiques et elle. Nous nous en félicitons ! »

Par ailleurs, l’honorable Sylla souhaite que « cette initiative soit poursuivie et surtout qu’elle se formalise par des actes concrets, qui vont rassurer les partis politiques quant à la capacité de la CENI à organiser des élections crédibles et transparentes. Nous serons des partenaires certes exigeants, mais disponibles pour que le processus électoral guinéen soit remis sur les rails».

Bhoye Barry pour guinee7.com