Les acteurs impliqués dans la vente du pain en République de Guinée ont, ce lundi 3 février, rencontré le ministre du Commerce, Boubacar Barry, pour discuter du prix du pain, qui a grimpé depuis un certain moment. 

Cette réunion, a regroupé autour du ministre, le groupe des industriels de Guinée, l’union et la coopérative des boulangers de Guinée, accompagné du président de la fédération nationale des artisans.

Après cette rencontre, ils ont décidé qu’à partir de demain 4 février, de revoir les prix à la normale. D’après les boulangers, la flambée des prix des ingrédients tels que la farine, le bois et la levure serait la cause de cette augmentation. 

Alpha Oumar Sacko, président de l’union nationale professionnelle des boulangers et pâtissiers de Guinée s’est montré confiant.   « Avec toutes les promesses que monsieur   le ministre du commerce a faites avec les industriels pour améliorer nos conditions de vie, avec la réduction du prix du bois et d’autres ingrédients, nous acceptons de revenir à l’ancien prix », a-t’il confié. 

Mamadou Saliou Barry, vice-président de la coopérative nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée a rassuré : « nous avons d’abord beaucoup apprécié le résultat qui a sanctionné cette rencontre à savoir les moulins ont accepté de revenir sur le prix initial et le prix du pain reviendra à l’ancien prix. C’est notre souhait le plus ardent et le consommateur sera satisfait. » 

Le PDG des moulins d’Afrique, a rappelé : «  Nous avons accepté les doléances des boulangers. Les boulangers nous ont dit de les accompagner. Comment ils vont avoir du bois moins cher ? Et la solution, selon eux, c’est de trouver des camions pour eux. Et nous de ce côté, nous leur donnons notre accord de les accompagner et cela dans une semaine nous mettrons les camions à leur disposition pour les soulager, ensuite nous travaillons sur leur migration vers la modernisation et cela dans 4 mois », a-t’il annoncé. 

Le ministre a, quant à lui, rendu compte de la réunion en ces termes :  « Nous avons échangé, discuté  pour pouvoir maitriser tous les contours liés à cette augmentation et au terme de la concertation, nous sommes arrivés à un point d’accord  qui va nous permettre de maintenir  sur le marché tel qu’il était avant la période d’augmentation  et également mis en place un cadre de travail pour nous permettre de maitriser tous les contours liés à la gestion de cette filière afin que les acteurs puissent être accompagnés  avec l’appui des industriels  et bien entendu l’appui du gouvernement. » 

 Avant de projeter : « nous avons pris un certain nombre de recommandations. La première mesure d’abord, c’est que les acteurs eux  mêmes  ont annoncé que le prix du pain revienne à la normale  à partir de demain matin. Ensuite, cette commission de travail va se retrouver à partir de demain matin pour pouvoir réfléchir sur des mécanismes liés  à l’accompagnement des acteurs en termes de formation, en termes d’équipements, en termes de modernisation de leur outil de travail  pour leur permettre de répondre aux exigences du monde moderne… »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com