« Le premier mars, oui à la nouvelle constitution » ou « Walou akha ahka wali ragnon » (laissez le terminer son travail), étaient entre autres slogans entonnés, ce jeudi 20 février, au stade de proximité de Coleah (commune de Matam), à Conakry. Où, sous l’impulsion du réseau des jeunes Leaders de Coleah, les militants ont réaffirmé en présence du premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, leur soutien au candidat uninominal du RPG arc-en-ciel de Matam, Sékou MinkaÏlou Conté.

En couleurs du parti au pouvoir, de nombreux citoyens issus des différents quartiers de Matam, ont manifesté leur soutien au RPG arc-en-ciel, en esquissant des pas de danse, accompagnant en chœur les artistes tels que Petit Kandia et Fé Kangni Camara.

Principal instigateur de cette organisation, Famourou Kourouma, directeur général de l’Office national du pétrole (ONAP), a confié ses motivations en ces termes : « c’est pour moi une fierté de voir de jeunes cadres monter. Minkaïlou est originaire de Matam et moi de Coleah, nous appartenons tous à la même commune. Donc rien ne m’empêchera de le soutenir. Je sais qu’il a un programme bien détaillé, il pourra défendre les intérêts de Matam à l’assemblée. »

« Je soutiendrais autant que possible tous les candidats du RPG, parce que si nous sommes là aujourd’hui en poste, c’est grâce à ce parti. Je remercie particulièrement le professeur Président Alpha Condé, pour la confiance qu’il m’a porté à ce poste », a-t-il assuré par ailleurs.

Le candidat vraisemblablement aux anges a dit sa satisfaction et sa grande fierté de « voir la population de la commune de Matam dans son entièreté ; ça me donne de la joie. Parce que je sais qu’avec cette population, je suis d’avance à l’hémicycle ».

Rappelant qu’il a été déjà chef de quartier de Matam en 2013, Minkaïlou a rassuré. « J’ai fait, d’après moi, mes preuves dans le quartier. Je me suis dit que je suis né à Matam, grandi à Matam. Donc, j’ai le devoir impérieux de donner ce que j’ai à la commune, à la population de Matam et en général à la Guinée », a-t-il dit.

Sur l’estrade, le premier ministre s’est adressé à la foule en soussou. « Votre démonstration d’aujourd’hui montre que Coleah dit, que Matam dit, que le 1er mars, que c’est Conté. Vous avez montré que le 1er mars, vous mettrez le papier de couleur blanche sur lequel il est écrit oui. Vous avez montré que nous ici, nous ne voulons pas la guerre », a-t-il délivré.

Avant de mettre en garde l’opposition : « Mais disons aussi aux autres, que nous ne voulons pas de la guerre. Mais nous n’accepterons pas aussi les foutaises. S’ils veulent qu’ils votent ou pas, mais nous nous irons voter. »

A rappeler que cette manifestation a connu la présence de beaucoup de responsables du RPG AEC notamment  Souleymane Keita.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités