Environ 16. 600 enfants sont orphelins, ayant perdu leur père, leur mère ou bien les deux, ou encore les adultes qui prennent soin d’eux, à cause de l’épidémie d’Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, a indiqué vendredi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans un communiqué de presse.

Selon le communiqué, la plupart de ces enfants ont été pris en charge par leurs communautés et seulement 3% ont dû être placés hors de leur famille élargie ou de leur communauté. “Cela montre la force des liens de parenté et l’extraordinaire résilience des communautés à un moment de grandes difficultés”, a dit le Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, Manuel Fontaine.

Parmi les 16. 600 orphelins, près de 3.600 avaient perdu leurs deux parents, précise le communiqué.

L’UNICEF aide à identifier les enfants sans parents ou sans adultes prenant soin d’eux et à trouver des membres de leur famille élargie ou des membres de leur communauté pour les prendre en charge.

L’UNICEF a également développé un réseau de survivants d’Ebola qui jouent un rôle important dans le soutien apporté aux enfants concernés, toujours selon le communiqué.

Xinhua

Publicités