CVPE de Goloya Hindè sketch Droit à un nom et à une famille

 

Sur l’appui technique et financier de l’Unicef, Tostan met en œuvre de juin 2014 à mai 2015 le projet Promouvoir le respect des droits des enfants dans les communautés Guinéennes pour renforcer les capacités des organes du SyPEG (Système de Protection des Enfants en Guinée) sur la protection de l’enfant en leur donnant un encrage communautaire. Ce projet vient en appui à la Politique Nationale de Promotion et de Protection des Droits et du Bien-être des Enfants en Guinée (PNPDBE) et a permis d’installer les organes du SyPEG comme suit :

  • Moyenne Guinée : 18 CLEF (Conseils Locaux pour Enfants et Familles) et 56 CVPE (Conseils Villageois pour la Protection des Enfants), soient Labé : 10 CLEF et 32 CVPE, Pita : 08 CLEF et 24 CVPE
  • Haute Guinée : 23 CLEF et 35 CVPE, soient Banian (Faranah) : 14 CLEF et 11 CVPE, Sangardo (Kissidougou) : 09 CLEF et 24 CVPE
Participants Goundoupy

Dans le cadre de ce projet, nous avons organisé 2 RIV (Rencontres Inter Villageoises) dont une à Dar es salam, secteur de Bantignèl, préfecture de Pita le 22 mars 2015 et l’autre à Goundoupy, secteur de Sannou, préfecture de Labé le 29 mars 2015.

Ces RIV ont connu la participation du Chef SERACCO (Labé), des DMR (Directeurs de Micro Réalisations) de Labé et Pita, des chargés de l’enfance de Labé et Pita, du Directeur Régional de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance de Labé (au compte de la CRPE – Coordination Régionale de la Protection de Enfant), du Secrétaire Général chargé des Collectivités Décentralisées de Labé (au compte de la CPPE – Coordination Préfectorale de Protection de l’Enfant), des sous-préfets et maires des communes rurales de Bantignèl/Pita et Sannou/Labé (au compte des CLPE – Comités Locaux de Protection de l’Enfant), de 4 AMS (Agents de Mobilisation Sociale), des ONG partenaires, des médias locaux (TV nationale, radio rurale de Pita et le site internet guinéematin.com), des CLEF (2 membres dont une femme), de quelques membres de CVPE et de CGC (Comités de Gestion Communautaire) de Labé et Pita. Soient 61 participants pour Pita dont 28 femmes et 126 participants pour Labé dont 64 femmes.

Sketch Droit de Travail Egalité H et F CLEF Dar Es Salam

A la veille des RIV, une veillée culturelle a été organisée au cours de laquelle les CLEF et les CVPE ont présenté des sketchs sur les droits humains, notamment droits à un nom et à une nationalité (enregistrement des naissances), droit à l’intégrité physique et à être exempté contre toute forme de violences (excision, mariages précoces et forcés, autres abus, exploitations). La réalisation de ces sketchs montre le niveau de compréhension basique des CLEF et CVPE sur les droits des enfants et de leur engagement à les respecter.

Le jour des RIV, les échanges entre les services d’appui (éducation, santé, état civil,…) et les leaders communautaires membres de CLEF et CVPE ont porté sur les activités menées, les difficultés rencontrées et les résultats obtenus dans le domaine de l’enregistrement des naissances, de l’excision, des mariages précoces/forcés et de la prévention d’Ebola. Ainsi, de septembre 2104 à mars 2015, 709 extraits de naissance dont 531 à Labé et 178 à Pita ont été délivrés par les agents de l’état civil grâce aux sensibilisations organisées par les CLEF et les CVPE dans les familles et dans les communautés sur l’utilité de déclarer un enfant à l’état civil. Grâce à ces sensibilisations, aucun cas d’excision, de mariages précoces et forcés et d’Ebola n’a été relevé dans les 18 districts et 56 secteurs couverts par Tostan à Labé et Pita. Par la suite, les acteurs institutionnels (services d’appui) et communautaires (leaders communautaires) ont été répartis en sous-groupes pour élaborer les plans d’action qu’ils ont présenté en plénière en vue de leur adoption après amendements. Ces plans d’action représentent l’engagement des différentes parties pour protéger et promouvoir les droits des enfants et serviront de support de suivi pour Tostan et les autres partenaires du SyPEG en particulier l’Unicef.

Le Secrétaire Général chargé des Collectivités Décentralisées de Labé, Monsieur Lancinet SANGARE qui a présidé la RIV de Goundoupy, visiblement satisfait, a déclaré que contrairement à l’approche classique où c’est l’ONG qui vient présenter ses résultats aux autorités locales et aux communautés, Tostan a opté pour la responsabilisation des acteurs locaux, approche que nous  avons hautement appréciée. Comme vous le savez, ces initiatives communautaires cadrent parfaitement avec les priorités Gouvernementales et nous ne manquerons pas de porter cela à l’attention du Préfet de Labé à l’effet que les hautes autorités du pays soient informées de vos efforts et ceux de l’Unicef dans le domaine de la protection et de la promotion des droits des enfants à Labé. 

C’est sur ces notes de satisfaction que les RIV de Dar Es Salam (Pita) et de Goundoupy (Labé) ont pris fin.

Coordination Nationale

de Tostan/Guinée

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici