Décédés dans un accident d’hélicoptère au large de Conakry, le 6 août dernier, Colonel Abdoulaye Diallo et le sous-lieutenant Sekou Condé ont été inhumés ce jeudi 15 août au cimetière de Cameroun. Un peu avant leur inhumation, ces officiers de l’aviation militaire guinéenne ont reçu des honneurs dus à leur rang lors d’une cérémonie funèbre organisée à la base aérienne principale de Conakry.

Abdoulaye Diallo, Colonel à la retraite, pilote d’hélicoptère, contractuel à la présidence de la République 

Au cours de cette cérémonie sur fond de fanfare, les défunts ont reçu des témoignages de la part de la hiérarchie militaire, officiers, sous-officiers, hommes de rang mais aussi de la part de leurs familles et proches.

Abdoulaye Diallo, Colonel à la retraite, pilote d’hélicoptère, contractuel à la présidence de la République ; est né en 1953 à Conakry, après ces études, il a intégré l’armée le 8 décembre 1973. Après plusieurs années de service pour la nation ; en décembre 2011, il est admis à faire valoir ses droits à la retraite.

En 2012, il est rappelé dans les rangs des forces de l’ordre en qualité de pilote pour une durée de 24 mois. Et le 10 décembre 2013, il est promu au grade de Colonel. Après cette période, il bénéficie, en 2014, d’un nouveau contrat avec la présidence de la République pour piloter ‘‘l’Ecureuil’’ (dans lequel il a fait l’accident, NDLR) et le ‘‘330 Puma’’. Le 6 août 2019, au cours d’un vol d’entraînement, son appareil s’est abîmé au large de Conakry tuant les deux occupants dont lui-même et son stagiaire. Il laisse derrière lui des veuves et plusieurs enfants.

Le sous-lieutenant Sekou Condé, laisse derrière lui, une veuve en état de famille et deux enfants

Le sous-lieutenant Sekou Condé, est né le 17 mai 1986 à Conakry. Le 1er janvier 2009, à l’issue d’un test de recrutement de 1 200 jeunes, programmé par les forces armées de Guinée ; le jeune enseignant, Sekou Condé est incorporé dans l’armée de l’air. Après plusieurs années de service à la base militaire et à la présidence de la République, le sous-lieutenant Sékou Condé décède le 6 août dernier, lors d’un vol d’entrainement ; laissant derrière lui, une veuve en état de famille et deux enfants.

Au cours de la cérémonie funèbre, le ministre d’État chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, après avoir remercié les uns et les autres pour leur compassion pendant ces moments de douleur, a tenu à préciser aux différentes familles des victimes : “mesdames Diallo, madame Condé, nous comprenons votre douleur, votre chagrin et votre souffrance en ce moment. Soyez rassurées au même titre que vous, nous sommes avec eux.”

Après cette cérémonie, une prière a été faite sur les dépouilles avant le cimetière de Cameroun où ils reposeront à jamais.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici