Les victimes de la Badam (archives)

L’Association Guinéenne des Usagers de Banque   (AGUB) et le comité de soutien aux victimes de la Banque Africaine de Développement Agricole et Minier (BADAM), ont organisé, jeudi, 04 septembre, une marche pacifique sur l’Avenue de la République dans la commune de Kaloum, pour réclamer les 36 milliards de francs guinéens  que cette banque leur reste devoir.

Munis de banderoles et de pancartes sur lesquelles on pouvait lire ‘’Rendez-nous notre argent’’,  les manifestants ont  marché du siège social de la BADAM à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), où il y avait un dispositif de sécurité mis en place pour empêcher un éventuel débordement vers le Palais présidentiel.

Après avoir gagné le procès contre la BADAM, le président de l’AGUB, Lanssana  Diawara, également une des victimes, affirme avoir mené toutes les démarches pour que les victimes soient remboursées mais ses efforts sont  restés vains.

‘’La BADAM me reste devoir plus de 100 millions de francs guinéens’’, a confirmé El hadj  Doumbouya  victime, infirme de son état.

Les manifestants disent être prêts à aller jusqu’au bout pour obtenir leurs dus, faute de quoi, ils envisagent observer une grève de la faim jusqu’au règlement.

AGP