Ce mercredi 13 janvier, une convention a été signée entre la maison d’édition Harmattan Guinée et la Faculté de sciences et techniques de la santé (FSTS) de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC).

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de la valorisation des trois revues médicales déjà créées par la faculté de médecine. Il s’agit de “Guinée Médicale”; “Annales de la SOGO” et “Journal de Neurologie-Neurochirurgie-Psychatrie”, que Harmattan Guinée va se charger désormais d’éditer.

Visiblement satisfait de la signature de cette convention, le doyen de la FSTS de l’UGANC, Pr. Mohamed Cissé, a déclaré : « Cette signature est importante pour nous, parce que nous avons trois revues dans le domaine des sciences de la santé, qui assurent la promotion non seulement des enseignants chercheurs de la Guinée, mais aussi de l’Afrique noire francophone. Et travailler avec Harmattan Guinée permet une plus grande diffusion de nos productions scientifiques… Cela va également permettre à nos enseignants d’être reconnus à l’international, ce qui est une très bonne chose ».

Pr. Telly Sy, rédacteur en chef des revues “Annales de la SOGO” et “Guinée Médicale” a renchéri en déclarant: « Nous faisons de la publication scientifique, donc pour être vus par un public beaucoup plus important ; il faut qu’on ait la possibilité d’être édité par une plus grande maison. C’est pourquoi on s’est tourné vers Harmattan Guinée, qui va nous permettre d’augmenter notre visibilité, surtout au niveau du public qui n’est pas forcément médecin. Sinon nos publications sont spécialisées ».

De son côté, le Directeur d’Harmattan Guinée Sansy Kaba Diakité, a fait savoir qu’à travers cette collaboration, « nous recherchons l’excellence. Valoriser nos enseignants chercheurs et montrer à l’Afrique que la Guinée veut réellement la place de leader en matière d’écriture et de lecture. Aujourd’hui, nous voyons beaucoup de potentiels au niveau des professionnels de la santé. Ils ont des revues qui ne sont pas diffusées et valorisées. Nous voulons, avec ces conventions, les aider à diffuser leurs revues ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com