En présence d’élèves issus de plusieurs écoles de la commune de Kaloum, le journaliste Yamousa Sidibé a présenté la réédition de ses deux livres, Les écumes de la rancœur et Les balafres du pouvoir, ce jeudi soir, au Centre culturel franco-guinéen de Conakry.

Dans Les écumes de la rancoeur, ouvrage de 192 pages,  l’auteur s’est servi du rôle joué par Nyara Belli dans la traite des noirs, pour dénoncer les réalités d’aujourd’hui. « Vous verrez que l’auteur a aussi ressorti la responsabilité des chefs africains dans la traite des esclaves. Donc l’image que je veux faire ressortir, c’est la responsabilité aujourd’hui, de nos hauts fonctionnaires dans la gestion de notre avoir national », a-t-il fait savoir.

Même schéma pour le second livre intitulé Les balafres du pouvoir. En 169 pages, l’auteur relate « l’histoire d’un monarque qui gère son pays de façon autocratique, qui gère son pays en fonction de son humeur. Et cette gestion catastrophique l’a mis sur le chemin de l’exil. Le livre est décrit à un moment où la situation politique guinéenne connaissait beaucoup de précarité. On assistait à un affaissement des fondamentaux de l’État. Mais puisqu’en ce moment, il était difficile de dire que le soleil se lève à l’est, on s’est réfugié dans le Moyen-âge pour parler du présent ».

En présence du public, l’auteur a été gratifié par ses amis du titre de “Grand maître de l’écriture”.

Quant à Sansy Kaba Diakité, des éditions Harmattan Guinée, il a assuré l’auteur du plein accompagnement pour la présentation des deux livres dans les écoles et structures d’enseignement supérieur.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.