Le ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, a présidé, ce mardi, la cérémonie d’ouverture du deuxième Symposium Multilatéral annuel sur la logistique en Afrique. Organisé par département d’Etat américain, à travers l’USAFRICOM, il s’agit de la première rencontre du genre qui se tient sur le sol africain.

Au cours de cette rencontre qui se déroulera durant les quatre prochains jours, 42 logisticiens venus de 24 pays africains et des Etats-Unis d’Amérique échangeront sur les solutions aux présents défis logistiques auxquels sont confrontées les armées  africaines.  

Après avoir rappelé que les principaux problèmes et lacunes identifiés lors de la 1ère édition de ce symposium qui s’est tenu à Stuttgart (Allemagne), en 2018, qui sont entre autres la gestion du système de cycle de vie, le coût total de possession et la budgétisation, l’ambassadeur des Etat-Unis en Guinée, Simon Henshaw, a précisé que « le symposium de cette année sera axé sur l’examen et l’identification de solutions à ces problèmes et lacunes majeurs, par le biais d’échanges et de discussions ».

Poursuivant, le diplomate américain a lancé ceci à l’endroit des participants : « En reconnaissant l’importance de la logistique et des provisions dans la guerre, Napoléon Bonaparte a déclaré qu’une armée marchait sur le ventre. En tant que professionnels de vos forces respectives, j’imagine que vous connaissez bien cette phrase et que vous utiliserez ce symposium pour aiguiser votre expertise, afin de garantir que vos armées continuent de progresser vers leurs objectifs ».

Puis d’ajouter : « Je tiens à réitérer l’engagement des États-Unis d’Amérique de continuer à travailler avec leurs partenaires africains aux côtés d’autres organisations internationales et pays partenaires, pour améliorer leurs processus de logistique militaire. Faire parvenir le bon matériel aux bonnes personnes au bon moment, est le parfait exemple d’une grande organisation militaire ».

Le ministre en charge de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, s’est plutôt penché sur les raisons du choix porté sur la Guinée pour abriter ce deuxième symposium annuel multilatéral. « Le choix porté sur notre pays pour abriter ce séminaire dénote de la qualité du partenariat que la Guinée entretient avec la communauté internationale dans le cadre des opérations de maintien de la paix, et surtout l’excellence des relations d’amitié et de coopération qui existe entre la république de Guinée et les États-Unis d’Amérique », a-t-il fait savoir.

Selon lui, « la participation de nos forces de défense et de sécurité dans les opérations de maintien de la paix autant que la réforme du secteur de la sécurité, bénéficie de la part des pays amis et des partenaires un appui technique et logistique. Malgré tout et comme c’est le cas dans de nombreux pays africains, il subsiste toujours un écart entre la volonté politique de nos États et les capacités logistiques dont disposent nos différentes armées. Or, la qualité des prestations dépend dans une large mesure de la qualité logistique des armées mises à contribution ».

Pour terminer, le ministre Mohamed Diané a déclaré : « Il faut donc mettre à l’esprit que le type de guerre asymétrique que nous livrent aujourd’hui les forces du mal, exige de nos armées de s’adapter à l’évolution technologique, afin de se maintenir dans les conditions d’opérations optimales ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici