Le Conseil de l’Union européenne (UE) a décidé jeudi de rétablir “pleinement” la coopération avec la Guinée. “Les conditions sont remplies”, a indiqué le Conseil, précisant que la tenue des élections législatives en Guinée constituait le dernier jalon de la feuille de route établie par l’UE en juillet 2009 pour la reprise complète de la coopération de l’UE avec la Guinée au titre du 10ème Fonds européen de développement.

A la suite du coup d’Etat militaire perpétré le 23 décembre 2008, l’UE avait suspendu partiellement la coopération au développement avec la Guinée. Pour accompagner le rétablissement d’un ordre constitutionnel et de la démocratie, une feuille de route avait été établie en vue d’une reprise progressive de l’assistance de l’UE. La tenue des élections législatives inclusives et pacifiques le 28 septembre dernier, qui marque un pas très important pour le retour vers l’ordre constitutionnel et la consolidation de la démocratie en Guinée, a permis la levée des sanctions adoptées par l’UE.

Après la tenue des élections législatives, ainsi que l’installation prochaine de l’Assemblée nationale, “il est important que les autorités guinéennes s’engagent dès à présent dans une réflexion globale sur le cadre électoral en vue de mettre en place rapidement les réformes nécessaires à la tenue des prochaines élections. La nouvelle Assemblée offrira un cadre institutionnel adéquat pour organiser ce débat démocratique entre les différents partis politiques”, a déclaré Catherine Ashton, Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et vice-présidente de la Commission européenne.

Une mission d’observation électorale de l’UE avait été déployée en Guinée depuis le 22 août dernier et jusqu’à la conclusion du contentieux électoral le 15 novembre dernier avec pour mandat d’observer le déroulement de ces élections et de fournir une évaluation globale du processus électoral.

Xinhua

Publicités