Ousmane Gaoual Diallo

 

Ousmane Gaoual Diallo, député de l’opposition, membre de l’UFDG, s’en prend aux diplomates français et américain en Guinée. Dans une émission radio, alors que les journalistes lui demandaient ce qu’il pense des propos de Bertrand Cochery encourageant les opposants à accepter la main tendue du pouvoir, il a répondu que « l’ambassadeur de France n’est pas un gouverneur général de la Guinée ». Attaquant les discours des ambassadeurs qui se félicitaient de la démarche du gouvernement appelant les opposants à la table de dialogue, Ousmane Gaoual Diallo a critiqué le diplomate américain A. Laskaris qu’il a accusé d’avoir des sympathies pour le président Alpha Condé. Le délit du diplomate américain est d’avoir indiqué que ‘’Toute la classe politique doit accepter d’aller sur la base d’un consensus obtenu autour de la table de négociation et non dans la rue’’. Le député de l’UFDG est même allé jusqu’à lui demander de prendre exemple sur l’ambassadeur américain en RDC qui a rappelé à l’ordre le président Joseph Kabila qui veut modifier la constitution pour pouvoir se présenter une troisième fois à la présidentielle.

Ce type de propos de Gaoual nous rappelle le capitaine Moussa Dadis Camara qui s’en était également pris aux diplomates occidentaux, notamment Bernard Kouchner, ex-ministre français des Affaires Etrangères et l’ambassadeur allemand en Guinée de l’époque.

Cette façon de pourfendre les diplomates étrangers n’est pas la meilleure stratégie pour s’attirer leur sympathie voire leur soutien. Il reste maintenant à Cellou Dalein Diallo d’apprécier ces agissements de son député qui prend de plus en plus de liberté de ton.

Mais Dalein pourrait-il lui faire la leçon quand lui-même s’attaque aux commerçants qu’il soupçonne de rouler dorénavant pour Alpha Condé ? Ces commerçants  qui lui ont tout donné pendant la dernière présidentielle.  Et surtout qui ont beaucoup perdu pendant les différentes guérillas sur l’axe Bambéto Coza Hamdallahi.

La question : L’UFDG est-elle aux abois quand elle s’attaque à tout le monde –y compris ses bienfaiteurs- comme un boxeur sorti groggy d’un combat ?

Bily Camara