Dans le cadre de sa campagne « vous pouvez compter sur nous », qui vise à lutter contre le coronavirus, l’agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES) a dépêché plusieurs équipes dans les quatre régions naturelles de la Guinée.

Dans les préfectures de Siguiri, Beyla, Lola, Guéckédou, Gaoual, Kindia, Mandiana, Forécariah, Koundara et Dinguiraye, des équipes constituées de pairs éducateurs, vont se rendre dans les districts où ils vont procéder durant un mois, à la sensibilisation des populations par rapport à la pandémie du COVID-19, mais aussi à la distribution de kits sanitaires, dont des kits de lavage de main, du chlore, de la javel et du savon Diama.

Durant ces sensibilisations de porte à porte, chaque ménage identifié comme « vulnérable » va bénéficier de trois morceaux de savon et un flacon de chlore. Les sous-préfectures bénéficieront de 5 dispositifs complets de lavage des mains installés dans les lieux publics et chaque district aura un kit de lavage des mains et une boite de javel.

Joint au téléphone, les quatre agents de l’Agence, chargés de superviser les activités nous ont fait le compte rendu de la campagne.

Issiaga Conté responsable d’accompagnement communautaire et superviseur de la campagne en Basse-Guinée.

« Pour notre zone, nous aurons les préfectures de Forécariah et de Kindia. Nous avons bougé le 10 avril. Pour Forécariah, nous avons dix pairs éducateurs qui vont faire la sensibilisation dans 120 districts, toucher 10 100 ménages. Pour la compagne à Forécariah, nous avons envoyé 141 seaux de lavage des mains, 866 cartons de savon Diama, 141 boites d’eau de javel et 5 050 boites de chlore. Pour Kindia, le lancement a été fait le 16 avril. Là nous avons 174 districts, 218 kits complets de lavage des mains, 746 cartons de Diama, 17400 boites de chlore, 17400 ménages qui seront touchés. »

A date, à travers les données que nous avons, sur les 100 districts à Forécariah, les agents sont passés au moins dans 55 et à Kindia les agents sont à 52 sur 174.

Aïssatou Thiam est la responsable de l’accompagnement communautaire au sein de l’ANIES et superviseuse de la campagne en Moyenne Guinée.

« J’ai quitté Conakry le 12 avril avec les pairs éducateurs qui sont au nombre de 16, pour les préfectures de Gaoual et Koundara. Et nous sommes arrivés le 13 avril à Gaoual. Ils (les pairs éducateurs) ont commencé dans toutes les sous-préfectures. La sensibilisation se fait par district. Dans chaque district, nous avons identifié 100 ménages. Pour Gaoual nous avons 74 districts ciblés, nous avons 106 seaux de lavage des mains, 22 200 morceaux de savon Diama, 78 boites d’eau de javel. Pour Koundara, nous avons 58 districts, 86 seaux de lavages des mains, 17 400 morceaux de savon… Certains pairs éducateurs qui travaillent en équipe de deux, ont fini de sensibiliser. C’est le cas dans la sous-préfecture de Kamambi à Koundara, et sont depuis à Saraboédo. Aussi à Gaoual, ils ont fini avec la sous-préfecture Foula Mory et sont présentement à Wondiboro.»

Ayouba Condé, responsable d’accompagnement communautaire et superviseur de la campagne en Guinée-Forestière.

« Pour la Guinée-forestière, les préfectures ciblées sont : Guéckédou, Beyla et Lola. Nous avons bougé de Conakry avec un ensemble de 484 kits complets de lavage des mains, 1 508 cartons de savon djama, du chlore et de l’eau de javel. 

La campagne concerne 32 sous-préfectures, soit 322 districts. Un nombre de 32 pairs éducateurs ont été déployés, dont 10 à Guéckédou, 14 à Beyla, qui est la plus grande préfecture et 8 à Lola. On doit sensibiliser un nombre de 35 200 ménages les plus pauvres, et qui vont bénéficier de savons, de chlore et de javel.

En ce qui concerne l’acheminement des kits et le déploiement des pairs éducateurs, nous avons terminé l’étape de Guéckédou. Nous venons maintenant vers Lola pour entamer, ce qui devrait être terminé dans deux jours. Pour la faisabilité, la sensibilisation, les activités ont déjà démarré dans 5 sous-préfectures sur les 10 de Gueckedou et les autres, on va progressivement déployer les pairs éducateurs qui sont déjà dans les préfectures. »

Kaba Alpha Kabinet, responsable de l’accompagnement communautaire et superviseur de la campagne en Haute-Guinée.

« Nous sommes entrés le 22 avril vers 17h et le camion vient d’arriver (le 23 avril). Nous sommes venus avec 27900 morceaux de savon ; 125 unités d’eau de javel ; 4 650 unités de chlore. Nous devons faire Dinguiraye, Siguiri et Mandiana. Et pour les trois préfectures, nous avons en tout : 159 300 morceaux de savon, 571 unités de javel, 26 550 unités de chlore.

A Dinguiraye, il y aura 93 districts qui vont bénéficier de ces kits. La sous-préfecture de Banora a 16 districts, celle de DjalaKoro 16 districts aussi. Selouma a 6 districts, Kalenko a 17 Districts…

A Dinguiraye, j’ai déposé les kits dans les sous-préfectures de Djatifère, Lansanaya et Gagnataly et les pairs éducateurs ont commencés les activités. Je bouge avec les kits pour aller à Siguiri pour le lancement des activités. »

A rappeler que cette campagne est le prolongement de l’action de désinfection des marchés et ports de Conakry, que l’agence avait lancée dans le cadre de son plan d’urgence de lutte contre le COVID-19.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com