Le seul mot qui vous met dans cette colère rouge est le mot  ‘’monnayable’’.  Avez-vous bien lu mon article ? Décidemment vous avez un problème de vision ou de compréhension. Dans votre première  contre-attaque, vous avez développé le rôle d’un journaliste au lieu du devoir d’un journaliste. Pour cette deuxième contre-attaque vous confondez une phrase interro-conditionnelle à une phrase affirmative. C’est du bluff, de la farce ou l’influence de la teneur de mon article ? J’ai la désagréable impression que vous êtes   pris de peur.  Ne me donnez  pas cette impression cher ami, mon esprit est saint, ma volonté est ardente.

Pensez-vous que je me fâcherai quand certains journalistes monnayables me demanderont qui je suis pour leur dire ce qu’ils doivent faire ?

Cher ami, j’attends cette question avec la plus grande impatience. Ma réponse pour une telle question forcera votre admiration pour ma personne. Je vous en fais la promesse.

Pour votre gouverne, ce pays a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, personne ne pourra m’intimider de dire ce que je pense d’une personne physique, morale ou d’un groupe donné. Cher ami Saliou, certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrive et d’autres font que ça arrive, moi je fais partie des gens qui font que ça arrive.

Cher  ami Saliou,  je suis conscient que je ne peux choisir ni comment mourir, ni quand. Mais je peux décider de comment je vais vivre. Ce choix je l’ai déjà fait, c’est pourquoi je continuerai à avancer. Car  si on ne court  pas après ce qu’on veut, on ne l’aura jamais. Si on ne demande pas, la réponse sera toujours non. Si on ne fait pas un pas en avant, on restera toujours au même endroit. Moi j’aime gagner, les gagnants n’abandonnent jamais.

Merci d’avoir vite compris et d’abandonner, ce n’est pas une faiblesse, non ! Mais plutôt l’acceptation de la vérité car l’ai-je souligné dans une de mes citations: On peut atteindre un homme et le faire taire car l’homme est limité dans le temps et dans l’espace. Mais on ne pourra jamais atteindre et faire taire la vérité, car elle est l’un des noms de Celui qui gouverne tout l’univers. La vérité et le temps font toujours chemin ensemble et ne se trahissent jamais. Avec le temps la vérité réussira toujours à se faire découvrir, car la roue de l’histoire tourne ». Cette vérité, elle s’est imposée sur vous cher ami, vous avez vite compris, pour vite abandonner. La seule mission que j’attends  les prochains jours de vous, est celle de m’aider  à faire comprendre le but de mon combat à d’autres  groupes de jeunes journalistes, qui font du business et du deal avec ce métier de journalisme.

Bien cordialement…

Hawing Guillaume, Chercheur