Une ancienne candidate à l’élection présidentielle en Guinée a déposé plainte à Paris pour le vol dans un hôtel parisien d’un diamant qu’elle estime à 45 millions d’euros, a-t-on appris

Deux hommes se faisant passer pour des Russes ont rencontré lundi Marie-Madeleine Dioubaté dans un hôtel parisien du VIIIe arrondissement pour expertiser ce diamant. Après évaluation, ils lui ont remis un document certifiant que la pièce valait 45 millions d’euros (près de 458 milliards GNF!), selon une source policière.

Mais entre-temps, selon un tour de passe-passe bien connu des escrocs et des enquêteurs, les deux hommes avaient subtilisé le vrai diamant et l’avaient remplacé par une pâle copie, a détaillé une source proche du dossier, confirmant une information de la radio Europe 1.

Lorsque la victime s’en est aperçue, les deux hommes avaient pris la fuite. Elle a déposé plainte. « Quant à la valeur réelle du diamant, c’est pour l’instant du déclaratif », souligne la source policière.

Une enquête préliminaire du chef de vol en bande organisée a été ouverte, selon le parquet de Paris. La brigade de répression du banditisme (BRB) est chargée de l’enquête.

Marie-Madeleine Dioubaté, du Parti des Ecologistes de Guinée, avait été la seule femme candidate à l’élection présentielle en Guinée en 2015 remportée par le président sortant Alpha Condé.

En janvier dernier, Marie Madeleine Dioubaté était avec le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, à Paris, avec lequel elle s’affichait dans le cadre de la lutte contre un ‘‘3ème mandat d’Alpha Condé’’.

Avec AFP

Publicités

Laisser un commentaire