Mamou, 24 jan (AGP)-Le correspondant préfectoral de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) à Mamou, Alpha Oumar Sylla en reportage sur les manifestations dans la sous-préfecture de Bouliwel , préfecture de Mamou, a été attaqué jeudi, 23 janvier par des jeunes manifestants du FNDC et de l’opposition, au niveau du marché de Bouliwel, localité située à 37 km du centre-ville et à 18 km de la commune urbaine de Dalaba, sur la nationale Mamou-Labé.

« J’étais en tournée de travail en compagnie de certains de mes confrères des médias privés, lorsqu’ un jeune qui était au milieu d’un groupe de manifestants m’a surpris avec un coup au niveau de ma bouche et il a retiré mon téléphone Android avant de s’enfuir. Je lui ai pourchassé, mais comme il était armé d’un couteau et d’une paire de ciseaux je me suis retourné », a raconté le correspondant préfectoral de l’AGP à Mamou.

A noter qu’Alpha Oumar Sylla se rendait dans ces localités pour constater les dégâts causés par les manifestants du FNDC, qui ont barricadé des routes, vandalisé les édifices publics et libéré les prisonniers à Dalaba et à Pita. La Direction Générale et la rédaction de l’AGP, «  fidèles à leur ligne professionnelle, condamnent  cet acte de barbarie  et de violences préméditées  par les extrémistes de l’opposition et apportent tout leur soutien au correspondant-AGP de Mamou qui couvre l’actualité de la région avec professionnalisme, objectivité et responsabilité ».La Direction et la rédaction de l’AGP rappellent qu’à son temps, «  l’opposition guinéenne animée par Siradiou Diallo, Bah Mamadou, Pr Alpha Sow, Jean Marie Doré et autre Alpha Condé, n’a jamais entretenu la violence et les agressions contre les journalistes, qu’ils soient du public ou du privé. La furia et la cruauté actuelles de certains acteurs politiques frisent le piétinement du contenu de la loi sur la presse ». Clament-on à l’AGP.

AGP/24/01/020_              AOS/ MKC