C’est en compagnie du ministre des Mines, Abdoulaye Magassouba, que Philippe Le Houerou, directeur général de la Société financière internationale (SFI), a effectué une visite des locaux de la Bourse de sous-traitance et de partenariat, ce mardi 19 mars.

Cette visite regroupant des représentants de l’association des banques, de la chambre des mines, des PME, a été l’occasion pour la délégation de la SFI d’être édifiée sur le rôle de la Bourse et des attributions tenues par chacun de ses  acteurs dans la politique de développement.

A la suite de cette visite, le directeur Houerou a estimé que : « La Guinée peut créer l’histoire et développer un modèle (…) Je pense qu’on est très bien parti. On va suivre comment ça se développe dans les mois et années qui viennent. Je suis vraiment très encouragé, très heureux et plein d’espoir. »

Il a ensuite poursuivi : « On va aller demain en visite sur le terrain avec le ministre, pour voir comment ça se passe. Je pense que le gouvernement a une très bonne stratégie : c’est comment utiliser des ressources naturelles, pour entraîner le reste de l’économie. Et cette Bourse de sous-traitance, c’est exactement cela en pratique. Sur le papier, tout le monde comprend. Mais comment on le fait en réalité ? C’est ça qu’on essaie de faire. C’est comment le minier devient un moteur pour le reste de l’économie ? C’est cela qui est important. Mais il faut une courroie de transmission, et c’est de cela qu’on est en train de parler. Ça ne va pas se faire tout seul, c’est du travail… Je pense qu’on a mis en place les conditions pour que ce qui est théorique devienne pratique. »

Quant à lui, le ministre Magassouba a expliqué, en ce qui est de l’objectif de ce partenariat, que c’est « avec l’appui de notre partenaire, la Société financière internationale, nous avons élaboré une lettre de politique de promotion du contenu local, de façon globale, mais aussi dans le secteur minier. Et aujourd’hui, cet outil que nous avons le plaisir de visiter, nous permettra de faire des progrès de la cadre de ce transfert de richesse, transfert de croissance du secteur minier au reste de l’économie, pour répondre à l’objectif global de la Guinée, par la diversification de l’économie, pas seulement du secteur minier. Mais la priorité du professeur Alpha Condé, c’est de nous assurer qu’au fil des années, au fil des décennies, nous puissions être de moins en moins dépendants du secteur minier. Il a tenu a visiter cette Bourse de sous-traitance pour pouvoir apporter le soutien de la SFI dans cette politique et réaffirmer l’engagement de la SFI qui nous a accompagné depuis plusieurs années, a poursuivre ce chemin-là, vers un développement intégré de la république de Guinée.

A rappeler que la SFI a apporté un appui technique et financier pour l’élaboration de la lettre de politique et de promotion du contenu dans le secteur minier, chose qui a abouti à la création de cette bourse.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici