Beny steinmetz

Le magnat du diamant et des mines Beny Steinmetz, qui a été reconnu coupable de corruption liée aux droits miniers en janvier par un tribunal suisse, a été arrêté le mois dernier en Grèce lorsque son jet privé a atterri à l’aéroport d’Athènes.

Le magnat israélien a été arrêté le 24 novembre en vertu d’un mandat d’arrêt international mais libéré 24 heures plus tard à condition de ne pas quitter la Grèce, selon les autorités roumaines. Son arrestation était un effort coordonné entre la Grèce et la Roumanie à la suite de sa condamnation dans une affaire distincte à Bucarest l’année dernière, a rapporté le site d’information israélien Globes.

Le propriétaire de BSG Resources a été condamné en début d’année à Genève à cinq ans de prison pour avoir versé à l’épouse de l’ancien président guinéen décédé, Lansana Conté, 8,5 millions de dollars pour obtenir les droits de concession du vaste projet de minerai de fer de Simandou.

Une lacune dans la loi suisse lui a permis de retourner en Israël quelques heures après la condamnation. Ses avocats font appel de la décision.

Steinmetz a acquis les droits du projet de minerai de fer de Simandou en Guinée en 2008. Avec plus de deux milliards de tonnes de réserves et certaines des teneurs les plus élevées de l’industrie (66% – 68% Fe qui attire des prix élevés), Simandou est l’un des les gisements de minerai de fer les plus facilement exploitables en dehors de la région australienne de Pilbara et du Brésil.

À pleine production, la concession exporterait jusqu’à 100 millions de tonnes par an. Simandou serait à lui seul le cinquième producteur mondial derrière Fortescue Metals et BHP.

Après avoir passé deux jours dans les cellules de détention de l’aéroport d’Athènes, Steinmetz a été libéré. Il reste en Grèce.

Texte traduit de l’anglais pas google 

Source : mining.com