Selon l’agence Reuters, Fortescue Metals Group, une entreprise minière australienne spécialisée dans l’extraction du fer, une des plus grandes entreprises d’extraction de fer au monde, est dans la course pour acquérir les droits sur les blocs 1 et 2 de Simandou.

Selon l’agence, Elizabeth Gaines, PDG de Fortescue, a déclaré à Melbourne que “Nous savons qu’il y a du minerai de fer à haute teneur là-bas (Simandou) … il est logique de regarder où se trouvent ces gisements de minerai de fer à haute teneur”, avant d’ajouter : “à un moment donné, ces gisements seront développés, alors l’intérêt que nous portons à cela a du sens sur le plan stratégique.”

En fin de semaine dernière, le gouvernement guinéen a annoncé que suite à l’Appel d’Offres pour l’octroi de droits miniers sur les gisements de minerai de fer des Blocs 1 et 2 de Simandou, deux sociétés ont soumis des offres recevables.

Si le gouvernement guinéen n’a pas dans son communiqué publié les noms des deux sociétés, il a néanmoins précisé que ‘‘les deux offres ont été remises à la commission d’évaluation des offres en charge de procéder à leur minutieuse évaluation dans un délai raisonnable’’.

Selon des documents officiels de la Guinée, les gisements de Simandou sont les plus grands gisements de minerai de fer inexploités au monde connus à ce jour. Les Blocs I et II sont entièrement situés dans la préfecture de Kérouané dans le Sud-Est de la Guinée. Ils sont centrés le long de la partie Nord de la chaîne de Simandou et s’étendent sur une superficie de 369 km2.

Pour rappel, ces blocs faisaient l’objet d’un litige entre le gouvernement guinéen et le groupe du milliardaire juif, Beny Steinemetz. A la faveur d’une entente amiable en mars dernier, les deux parties ont mis définitivement fin à leur différend devant le CIRDI (le tribunal arbitral) et les blocs sont revenus dans le portefeuille de l’Etat guinéen.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici