André Loua, Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Économie Maritime a animé ce mercredi une conférence de presse à son département pour faire le point sur les différents résultats obtenus lors des six derniers mois d’exercice.

La Guinée, avec 350 kilomètres de côtes, représente un important pôle halieutique qui constitue un levier de développement et de diversification des ressources économiques du pays. C’est par ce constat descriptif du potentiel halieutique guinéen que le Ministre a entamé sa conférence de presse.

C’est pour assurer une meilleure mise en valeur de cet important réservoir que plusieurs réformes ont été entreprises récemment en vue de permettre aux Guinéens de tirer le meilleur profit des ressources maritimes du pays dira t- il. Par ailleurs, Monsieur le Ministre a souligné que dès sa prise de fonction  à la tête du département, il s’est attelé à la mise en œuvre de la feuille de route déclinée par le Gouvernement. A cet effet, des défis importants étaient à relever à court terme, et d’autres le seront dans le moyen et long terme.

Ces réformes s’articulent principalement autour des points suivants:

1- La sortie de la Guinée de la liste noire de l’union Européenne en matière de pêche illicite.

2- La meilleure gestion des ressources tirées du secteur de la Pêche

3- L’aménagement de ports artisanaux de pêche au bénéfice des guinéens.

Parlant du premier point relatif à la sortie de la Guinée de la liste noire de l’Union Européenne Monsieur le Ministre a rappelé que la Guinée perdait chaque année environ 100.Millions de dollars de recettes à cause de cette sanction de nos partenaires de l’UE. En un temps record, les rencontres ont été multipliées avec à la clé des preuves de renforcement de la lutte contre la pêche illicite, des réformes sérieuses et le gage d’une volonté inébranlable de se conformer aux règlements et directives des marchés internationaux de produits halieutiques, l’Union Européenne, ayant constaté et apprécié les efforts des autorités, a décidé au mois de Juin dernier de renouer la coopération avec notre pays. Donc la Guinée est de retour sur cette scène internationale après quatre années de suspension.

Concernant le second point, Monsieur le Ministre a réitéré que son département participe de façon considérable au trésor public. Pour lui, il est important de souligner qu’en ce qui est de la mobilisation des ressources financières tirées du secteur de la Pêche, 33 milliards de francs guinéens ont été mobilisés en trois mois d’exercice et versés au trésor public, soit plus de la totalité des ressources annuelles mobilisées pendant les années précédentes.

En fin, sur le dernier point concernant l’aménagement de ports artisanaux de pêche au bénéfice des guinéens. Sur ce dernier point, Monsieur le Ministre a rappelé que le Gouvernement Guinéen, à travers le Ministère des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Économie maritime, est soucieux du bien-être des populations. C’est pourquoi dira t-il, l’approvisionnement des marchés locaux en produits frais destinés à la consommation de ceux existants. Pour lui, cet aspect passe par l’aménagement de nouveaux points de débarquement de poissons et la modernisation de ceux existants. A ce titre, Monsieur le Ministre a indiqué qu’un accord a été trouvé avec le Japon en vue de la construction d’un port artisanal à Kaporo par exemple et d’autres voies sont en train d’être explorées. Ce qui permettrait à coup sûr d’accroître les recettes tirées de ce domaine pour soutenir l’économie nationale, diversifier nos sources de revenus, accompagner et renforcer la croissance économique et améliorer les conditions de vie des guinéens.

Monsieur le Ministre André Loua a terminé en annonçant cette nuit la fin du repos biologique.

Source : La Cellule de Communication du Gouvernement