Animant une conférence de presse à Conakry ce mardi, le sieur Mohamed Cissé, président du Parti Démocrate Conservateur (PDC), a fait des révélations sur les élections législatives du 22 mars dernier, autour desquelles selon lui, il faut faire une enquête sérieuse ; avant de réitérer la participation de son parti à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain.

Pour ce candidat malheureux du dernier scrutin législatif, sa formation politique ne s’est pas retrouvée à l’assemblée, à cause de son opposition au projet de nouvelle constitution. « Nous étions opposés à toute forme de nouvelle constitution en Guinée… Très malheureusement, poursuit-il, moi j’ai été contacté à 24 heures de la publication des résultats, où on m’a dit vous êtes éligibles, mais actuellement il se trouve qu’il y a une enquête de moralité sur vous, on veut savoir si vous serez dans la dynamique. Donc on m’a demandé de supprimer toutes les publications que j’ai eu à faire sur ma page, dans lesquelles je me suis attaqué à la nouvelle constitution. J’ai répondu à l’interlocuteur que non, ces publications sont des convictions et pour rien au monde, on ne peut monnayer notre conviction contre un siège à l’assemblée ».

Plus loin, le leader du PDC a également révélé qu’il y a deux semaines : « la CENI nous a fait parvenir les résultats nous permettant d’aller empocher les cautions pour ceux-là qui ont eu plus de 5% ou alors qui ont un député sur la liste nationale. Alors quand on a reçu ce document, on l’a fouillé, il se trouve que le PDC est à 12 mille 300 et quelques voix. Donc je me demande aujourd’hui on a combien de CENI en Guinée. La CENI nous sort un premier résultat où on a 6.162 voix et ces résultats-là ont été confirmés par la Cour constitutionnelle. Mais aujourd’hui la même CENI nous sort un résultat dans lequel on est à 12 mille voix, alors où est le vrai résultat du PDC ? »

« Voilà pourquoi nous demandons qu’il y ait une enquête sérieuse par rapport aux élections du 22 mars. Parce que les élections du 22 mars, on s’est foutu du peuple en réalité. Le peuple est sorti voter, mais on a laissé le vote et on a fait une distribution des sièges, ça c’est inadmissible » a-t-il ajouté.

Pour terminer, Mohamed Cissé a affirmé que son parti est en train de s’organiser très sérieusement pour participer à l’élection présidentielle. « Très bientôt il y aura un congrès au sein du parti et un candidat sera désigné pour porter le flambeau de ce grand parti que je préside. On va participer aux élections et faire en sorte qu’on prenne moins de balles. Nous sommes là à prendre les balles à la place du peuple. Et chaque fois qu’il y aura élection, nous allons participer et nous ferons de telle sorte qu’il y ait moins de fraudes ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com