Dans l’après-midi du mercredi 13 mai l’Inspection du Travail a servi de cadre à la signature du Protocole d’accord de négociation entre la délégation syndicale de MTN AREEBA et la direction générale de l’entreprise dans l’affaire des 65 employés de MTN AREEBA licenciés pour motif économique.

C’est sous la médiation de Mme Sow Hadja Mariama Dogomet Barry, Inspectrice Générale du Travail assisté de Dr Alia Camara, Inspecteur Général Adjoint du Travail que ce protocole d’accord a été paraphé par les différents acteurs. Ainsi,  dans ce protocole d’accord, les parties (en plus des droits légaux) ont convenu ce qui suit : Le paiement de six mois de salaire représentant les mesures
d’accompagnement aux employés licenciés, le paiement d’une prime de remerciement de 50 pour cent de salaire mensuel aux employés licenciés par année de service, les employés licenciés auront un contrat de travail à durée déterminée de deux ans avec la société HUAWEI Technologie et garderont les mêmes avantages pendant cette période, etc.

Didier Sala : «Si nous nous accordons à agir dans le respect des règles et des lois qui sont régies, il n’y aura pas de problèmes. Nous nous engageons à faire respecter le contenu de ce protocole d’accord.»

Au terme de la signature de cet accord, des acteurs se sont exprimés.

Pépé Francis Haba, de la délégation syndicale de MTN AREEBA a déclaré : « C’est avec un sentiment de satisfaction que nous avons signé cet accord. Même si cela a été difficile, cela va nous permettre de sauver le conflit  et cela va permettre au syndicat de communiquer avec la direction. »

Ousmane Traoré, représentant des employés, dans le même ordre d’idées a indiqué que cet accord va permettre à MTN ARREBA de renforcer son leadership. El Hadj Oumar Bella de l’USTG  s’est aussi
dit très satisfait.

Pour Didier Sala, Directeur des Relations Publiques de MTN AREEBA, la signature de ce protocole d’accord prouve à suffisance que la Direction était en mesure de gérer cette situation. Et d’ajouter : « Si nous nous accordons à agir dans le respect des règles et des lois qui sont régies, il n’y aura pas de problèmes. Nous nous engageons à faire respecter le contenu de ce protocole d’accord.»

Hadja Mariama Dogomet Barry, inspectrice Générale du travail a d’abord remercié les acteurs, car selon elle, ils ont fait preuve de sérénité. Et de lancer : « Sans cela, nous n’aurions pas pu faire face à ces difficultés. J’invite les partenaires sociaux à l’application correcte de ces accords.»

Elhadj Mohamed Koula Diallo

Publicités

Laisser un commentaire