Alors qu’ils sont en studio pour cuisiner un quatrième  opus, titré « Genre-Genre », dont la sortie est prévue en fin mars,  Fishkiller du groupe instincts Killer que nous avons rencontré à son domicile en compagnie de son manager Balla Moussa, il y a quelques jours,  nous a  confié des détails sur l’album et sur sa propre personne.

Parle-nous de l’album Genre-Genre qui sortira dans les prochaines semaines ?

L’album Genre-Genre, c’est  tout un mélange : des  tubes afro-beat, reggaes et dance hall. Le nom Genre-genre, vous  savez déjà ce que cela signifie. C’est une variété, il y a tout genre de style.

Pour le moment nous ne sommes pas  vraiment décidés à choisir combien de tubes vont composer cet album. Moi perso 10, 15 ou 6 titres, pourquoi pas ? Parce qu’il y a trop de titres.

Quel est le morceau coup de cœur de Fishkiller dans cet album ?

J’aime faire de la musique, je vies la musique, je fais la musique pour mes fans. Moi perso, choisir un morceau, ça sera chaud. Je suis un amoureux de la musique à la base, je suis amoureux de toutes mes chansons.  Maintenant je ne peux pas me prononcer sur un morceau et après dix minutes, mon manager me fait kiffer un autre et  je varie.

Quels sont les thèmes abordés dans l’album ?

Tous genre de thèmes, on parle de la vie, ont chantent le quotidien. C’est un gros truc, mais on se réserve.

Qu’est ce qui a changé du premier à ce quatrième album ?

Moi je dirais que c’est une suite logique, parce que seuls les imbéciles ne changent pas. Ont évoluent. Ont changent de vibes, on s’inspire de beaucoup de musiques, on n’écoute pas que la musique guinéenne, nous écoutons de tous,  pour aller au-delà de ce que nous avons l’habitude de faire. L’album  là, je pense qu’il y aura une maturité de haute gamme.

Quel sera ton choix entre l’humour ou musique ?

Moi, je mélange tous. Vous avez remarquez, que dans mes vibes, je raconte des histoires drôles, qui montre que j’ai du flow, il y a la vibes. Musicalement, il y en a ; et quand il s’agit  de s’ambiancer, il faut être prêt à tous. L’humour, c’est un truc que les gens apprécie beaucoup en moi, il y en a qui disent que je me suis trompé de vocation. Quand je chante, ils disent comment il fait pour chanter. Et quand  je raconte des histoires drôles aussi, ils trouvent cela super aussi. Moi je dirais que c’est un don ça, qua je pourrais dans l’avenir exploiter, faire des one man shows, avec l’acoustique, raconter des  histoires.

C’est pour quand le mariage de Fishkiller ?

Le mariage de Killer, c’est un truc privé. A la base, je suis un amoureux de la musique, j’ai ma chérie, j’ai ma vie. Le mariage viendra  avec  le temps et à ce moment,  avec la presse, on verra tous cela quand je serais prêt, je vous lancerais et vous allez bombarder.

Quel genre-genre d’homme es-tu ?

Cool, pas du genre à tromper les filles, je suis sincère !

Interview réalisée par Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici