« Nous avons compté plus de 150 douilles de balles réelles dans le domicile d’El Hadj Sèkhouna », révèle Kalémodou Yansané

En tant que représentant de Cellou Dalein Diallo qui a quitté plus tôt que prévu la réunion d’urgence du FNDC de ce mercredi, l’ancien député et membres de l’UFDG, Kalémodou Yansané a fait des révélations suite aux violences enregistrées mardi dernier chez l’un des patriarches de la Basse Guinée, El Hadj Sèkhouna Soumah. 

Tout d’abord, M. Yansané a reconnu le manque de réaction spontanée suite à ce qu’il qualifie d’attaque contre un domicile privé qui abrite les sages du pays. Avant d’expliquer: « on ne pouvait pas faire de réaction spontanée, parce que personne en Guinée ne pouvait imaginer qu’on pouvait aller jusqu’à attaquer un sage de plus de 87 ans à son domicile. On pouvait le tuer et ensuite aller présenter des colas avec des larmes de crocodile pour dire qu’ils n’ont pas été mandatés par le pouvoir en place. »

Selon cet ancien député, « nous avons compté plus de 150 douilles de balles réelles dans le domicile d’El Hadj Sèkhouna. Ces douilles là coûtent trop cher et c’est le contribuable guinéen qui paie ces douilles, qui équipe ces militaires, qui les forme, les nourrit et les paie ».

Pour terminer, il invite les forces de défense et de sécurité à aller du bon côté de l’histoire.

 Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.