Les fondateurs des écoles et universités privées de Guinée, ont été reçus par le président du CNRD, Colonel Mamadi Doumbouya, ce mercredi 22 septembre 2021. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des consultations nationales inclusives. A la sortie de cette rencontre qui a duré au moins 2 heures, certains fondateurs se sont exprimés devant la presse.

Madame Tounkara Mariam Diallo, fondatrice du complexe scolaire Saint Georges et de l’université Mercure international

« Nous avons demandé le retour des étudiants guinéens dans nos institutions supérieures privées. Nous avons demandé aussi que le gouvernement porte plus d’attention au domaine de l’enseignement privé en général ; parce que nous sommes partenaires à l’enseignement public. Nous devons travailler pour que tous les enfants de la Guinée soient à égalité de chance vu que le domaine public seulement ne peut englober tous les étudiants et élèves de Guinée.

Le président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya, nous a rassurés de son soutien et il nous a demandés de redoubler d’efforts et il a dit que l’État attend. C’est-à-dire dire que le CNRD attend les mémos pour tenir en compte tout ce que nous avons demandé. Nous sommes très satisfaits. Nous sommes satisfaits parce qu’il y a une oreille qui écoute. Vous savez que si vous n’êtes pas écoutés vous ne pouvez pas avancer. On a l’espoir d’être écoutés ».

Roland Sossou, chargé de communication de l’association des fondateurs d’écoles privées de Guinée

« Tout s’est bien passé. Les problèmes sont immenses je ne peux pas tout dévoiler ici. Il y a beaucoup de problèmes que les écoles et universités privées rencontrent que nous avons déballés. Et le président a pris bonne note de tout ce que nous l’avons dit. Et il est prêt à nous recevoir pour toute proposition pour la requalification du système éducatif guinéen. Et la remise en place d’une direction nationale de l’enseignement pour les écoles privées. Ensuite vient la subvention ».

Abdoul Lory Sylla et Bhoye Barry pour guinee7.com