Ce samedi 20 mai 2017, l’Union des forces démocratique de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire à son siège à Commadenyah dans la commune de Dixinn.

A l’occasion, Ousmane Gaoual Diallo, est revenu sur ses accusations portées contre Lansana Kouyaté.   ‘‘J’ai dit que le président du PEDN, Lansana Kouyaté est titulaire d’un hôtel particulier à rue de Madrid 75008-paris. J’ai dit ça clairement, j’ai donné l’adresse complète. Je n’ai pas divulgué une information confidentielle. J’ai vu la réponse de monsieur Lansana Kouyaté. La fois dernière j’ai dit que le président du PEDN ne parlait pas bien le français ; je persiste là-dessus’’, a indiqué le député.

Et d’insister : ‘‘J’ai dit hôtel particulier, je n’ai pas dit hôtel noom ou Sheraton. Il y en a 200 mille en France. Ce sont des maisons luxueuses construites par le fondateur de Paris qu’on appelle Hotman. Il n’est pas propriétaire d’un hôtel où on va louer des chambres mais une maison extrêmement luxueuse. Je doute de l’origine des fonds et c’est ça ma question. S’il estime qu’il est diffamé, il peut me poursuivre.’’

Par ailleurs l’honorable Ousmane Gaoual affirme que le président ne va jamais organiser les élections locales. Et il explique : ‘‘Alpha Condé ne va jamais organiser des élections communales. Prenez ça comme argent comptant. Ce qu’il veut, c’est que le mandat des députés arrive à expiration en 2019. Il organise des élections, organise une fraude électorale et s’empare avec les 2/3 des députés de l’Assemblée nationale. Et après il va dire qu’on va passer à la modification de la constitution, pititi patata pour rester au pouvoir.‘’

Bhoye Barry pour guinee7.com  

Publicités

Laisser un commentaire