Au troisième jour du procès de Ousmane Gaoual Diallo au tribunal de première instance de Dixinn, Hady Barry, un des plaignants  a déclaré à la barre que ‘‘Ousmane Gaoual n’est pas n’importe qui. Donc ses propos tenus ne sont pas sans risques, ils peuvent avoir des conséquences néfastes’’ a-t-il répondu à la question du juge: pourquoi portez-vous un crédit aux propos tenus par Gaoual.

Et Me Antoine Pépé Lamah, un des avocats de la partie civile de s’interroger : ‘‘Si tout le monde faisait comme Ousmane Gaoual est-ce que serions-nous dans un Etat apaisé ?’’

Et d’ajouter : ‘‘ses propos sont impardonnables puisque –nos clients- se trouvent aujourd’hui dans une situation grave et qu’ils ne sont plus libres dans leurs mouvements. Les propos de Gaoual sont condamnables.’’

Me Mohamed Samil, un autre avocat de la partie civile estime que ‘‘l’insertion de Gaoual dans la société est difficile, parce que c’est un haineux et arrogant qui n’aime pas ce pays. On peut détester le président c’est un droit. Par contre, il est formellement interdit d’inciter des personne à aller s’en prendre à d’autres’’.

Ismaël Sylla depuis le tribunal pour guinee7.com