Rien n’a jamais été entrepris contre les précurseurs apocalyptiques de ce Gaoual  aussi surexcité qu’un consommateur de substances illicites ! Ils sont pourtant parfaitement identifiables et facilement localisables dans le pays, et à l’étranger (Allemagne, France, Canada, etc).

Certaines injustices ‘’légitimes’’,  sont préférables à des désordres, qui finissent  par causer de façon certaine, des injustices encore plus grandes, préjudiciables aux  démocraties ‘’molles’’ en cours à l’extrême gauche.

Lui Gaoual, se sent maintenant pousser des ailes, au point de souiller toute la Nation par sa seule présence dans les locaux d’une Assemblée, où des voyous ne devraient jamais se trouver, même pas comme agents d’entretien…

Des anomalies comportementales aussi indignes, ne devraient jamais être tolérées à ce niveau de l’état dès la première manifestation, et je soupçonne fortement, qu’elles ne soient suggérées et, cautionnées par des responsables politiques, dont le seul but est de continuer à gruger les populations en ayant astucieusement procédé à ce mélange des serviettes avec les torchons (sans  enquête de moralité), comme si le pays avait une pénurie de cadres, travailleurs et exemplaires.

Voici un exemple de déni : Ces derniers temps, ceux qui nous conseillent (les pseudos démocraties Occidentales), en but au terrorisme, entreprennent médiatiquement de ‘’noyer le poisson’’,  en faisant passer des assassins pour des  déséquilibrés mentaux (- des fous en somme),  émergeant tragiquement çà et là, par génération spontanée aux quatre coins d’un Occident qui n’a rien trouvé de mieux pour rassurer les foules inquiètes qui  constatent bien pourtant que les origines communes, sont corrélées  avec  les âges qui sont dans des tranches plus facilement radicalisables ! Ce phénomène est déjà à nos portes, avec ces appels répétés au djihad et à l’insurrection (dans quelques pays voisins également), appels lancés par des individus comme Gaoual,  qui n’ont que faire de la démocratie.

‘’Lorsque vous faites une chute sur un chemin, le bon sens vous commande de repérer l’obstacle sur lequel vous avez trébuché’’.

Allons-nous persister encore longtemps dans le déni… à faire l’autruche ?

Erdogan a compris ; il vient de prévenir les donneurs de leçons : « mêlez-vous de vos affaires ».

Le problème guinéen est une bombe à retardement,  que seul un grand forum national pourrait désamorcer par la confrontation scrupuleuse de tous les points de vue, en remontant suffisamment loin dans  notre passé rendu confus et discordant, pour  aboutir à une seule version des faits, digne de notre Histoire. Et par la suite, avec ce consensus, des lois devront être prévues pour punir tout individu, ou tout courant, qui contreviendrait en revenant sur des conclusions communes apaisantes, acceptées de tous.

Quand on ne cherche pas, il n y a aucune chance de trouver. Les ingénieurs recourent  avec bonheur,  aux distributions, là où auparavant, les solutions ne pouvaient exister avec les fonctions classiques.

Incapables d’être objectifs, certains partisans,  convaincus d’avoir raison (ou d’avoir plus raison que les autres),  devraient se faire violence pour écouter  équitablement les autres, au lieu de précipiter les évènements dans un scénario de type Rwanda.

Gaoual et tous ceux qui préparent des troubles insurrectionnels savent parfaitement ceux qu’ils veulent. Ils font du foin périodiquement en toute assurance, comme des hyènes qui convoitent la pitance d’un guépard, et parfois même celle d’une brave lionne.

Le goitre aura fini de faire le tour du cou de celui qui attendrait de trouver des apaisements dans les médias car, les réactions de soutien à Gaoual foisonnent  au moment même où je griffonne ces mots ! Les soutiens publics sont publiés  sur plusieurs  sites, avec des commentaires sans ambigüité de lecteurs qu’aucun doute n’habitera jamais ! Ils sont déjà fin prêts pour  l’insurrection, mais ce qui est nouveau, c’est que  toute la Planète connait maintenant la petite poignée d’activistes mythomanes particulièrement irritables, qui poussent toujours crescendo aux crimes depuis toujours, et qui se justifient (ou se dédouanent)  par sophismes. Le principal danger reste  que  des simplets formatés,  qui ‘’gobent’’ absolument tous leurs discours haineux, sont particulièrement allergiques à la contradiction. Nous sommes un certain nombre, depuis des années,  à être calomniés, harcelés au téléphone, et traités de tous les noms d’oiseaux parce que  systématiquement, nous n’allons pas dans leur sens. Ils ont décrété et diffusé que nous sommes des  ethnos-racistes et, avant 2010, un individu, réfugié au Canada, n’a même pas hésité, à manquer de respect à ma mère sur Internet.

Des personnages comme Gaoual, se sont toujours lâchés, depuis de longues années sur l’Internet et les réseaux sociaux, dans l’indifférence totale de nos responsables et notables qui ont banalisé au lieu de mobiliser des pays et des avocats.

Faut jamais cracher en l’air.

Nous tentions ponctuellement de répondre à certains d’entre eux (de notre génération),   dont nous supposions que nos parcours communs du temps des humanités, suffiraient largement à les ramener à nos réalités  parce que nous avions été déconcertés par leur brusque démarcation radicale,  et leur déni farouche d’un passé communément vécu par toutes les populations guinéennes, dans les mêmes conditions sous le première République.

Nous l’avions signalé, et encore signalé, et c’est nous qu’on prenait pour des catastrophistes, y compris la fois où nous avions tiré le signal d’alarme en 1984, après cette fameuse réunion à Porte Maillot (Paris), juste après le décès du Père de l’Indépendance, réunion au cours de laquelle un opposant avait demandé aux cadres de son parti, de réfléchir aux moyens de réduire le nombre des officiers malinkés dans l’armée guinéenne.

Nous avons dû  accepter les évidences, et être constamment vilipendés et traités de racistes-ethnocentristes. Wa Salam.

Paris, le 4 Août 2016

Cissé Oumar de Bma 00 337 51 23 91 82

essikledu@yahoo.fr

3 Commentaires

Comments are closed.