Une folle rumeur a rouvert la frontière guinéo-sénégalaise la semaine dernière. Pour en savoir davantage, nous avons pris langue avec le secrétaire général du syndicat des transporteurs de Labé, Elhadj Maladho Zawia.

‘‘Nous n’avons pas appris jusqu’à présent de façon officielle que les frontières sont ouvertes. Nous avons juste appris qu’il y a un contact permanent entre le ministre des affaires étrangères de la Guinée et son homologue du Sénégal. Cependant nous estimons que c’est une crise qui frappe tout le monde, surtout le peuple sénégalais qui se nourrit en partie de denrées guinéennes’’, nous a-t-il dit.

D’ailleurs, révèle-t-il : ‘‘Deux régions du Sénégal (Tambakounda et Kolda) sont allées voir leurs gouverneurs respectifs pour leur signifier que leurs vies dépendent beaucoup de la Guinée. Elles ont demandé  d’ouvrir les frontières, si la maladie (ébola) ne progresse plus en Guinée sinon c’est la catastrophe totale’’.  ‘‘Vous devez savoir que c’est chaud pour l’Etat sénégalais qui percevait des taxes avec les commerçants guinéens à la frontière, le Sénégal est coupé d’une vache laitière. Les Guinéens doivent savoir que cette crise concerne les deux pays qui souffrent tous’’ a ajouté le syndicaliste.

Alpha Ousmane Bah

Publicités

Laisser un commentaire