La justice guinéenne s’est prononcée ce mardi sur le congrès convoqué par Mamadou Sylla, le 23 avril dernier, et qui a élu Kaba Guiter à la tête du Conseil National du Patronat. Pour le TPI de Kaloum, Mamadou Sylla, patron de Futurelec, n’avait ni le pouvoir, ni la qualité, encore moins le droit de convoquer ce congrès, par conséquent, il l’a purement et simplement annulé. C’est donc une victoire de Sékou Cissé contre Mamadou Sylla. Mais aussi une victoire la victoire de la justice contre l’opulence et l’arrogance. Lire l’ordonnance.

Aziz Sylla pour guinee7.com