Après le déroulement de l’examen d’entrée en 7ème année et le BEPC, le coup d’envoi du baccalauréat session 2018-2019 a été donné, ce lundi 15 juillet 2019, sur toute l’étendue du territoire national. À Kindia, la cérémonie officielle du lancement des premières épreuves a été présidée par la gouverneure de la région, Hadja Sarangbè Camara, au collège Tafory, dans la salle 9. Cette cérémonie a connu la présence de quelques autorités éducatives et administratives de la région de Kindia.

Après l’ouverture de l’enveloppe contenant les premières épreuves du baccalauréat, Abdoul Tchapato Barry, inspecteur régional de l’éducation de Kindia, apporte les statistiques: “Au niveau de ma région, nous avons 17.332 candidats, toutes options confondues, dont 6.723 filles, répartis dans 93 centres”, a-t-il precisé.

Sur le plan préfectoral, ils sont 4.365 candidats, dont 1.710 filles, à affronter les épreuves, répartis dans 21 centres.

Hadja Sarangbè Camara, gouverneur de la région de Kindia, qui a présidé cette cérémonie de lancement des premières épreuves, face aux journalistes, revient sur les conseils prodigués aux candidats dans les salles de classes et décline l’objectif de leur présence: “Nous sommes venus ce matin, pour encourager nos enfants, leur souhaiter bonne chance. Parce que si nous voulons les meilleurs cadres demain, il faut avoir les meilleurs élèves aujourd’hui. C’est tout à fait normal que Monsieur le préfet de Kindia et moi soyons à côté d’eux, ce matin, pour rehausser leur moral, leur faire confiance, leur demander pour qu’ils se fassent confiance, pour être à la tête de cet examen, pour honorer la région administrative de Kindia”, a-t-elle exhorté.

À préciser que sur le plan préfectoral, ils sont 4.365 candidats, dont 1.710 filles, à affronter les épreuves pour décrocher leur sésame, repartis entre 21 centres.

Joseph Bangoura pour guinée7.com

628388493

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici