Dans le souci de diminuer les embouteillages dans la commune de Kaloum, une contournante est déjà en construction par la société Albayrak. Cette contournante uniquement réservée aux gros porteurs, longue de 4,2 km, s’étendra du pont 8 novembre au port autonome de Conakry en longeant les rails.

Ce mercredi 16 octobre, le ministre des travaux publics, Moustapha Naité accompagné de certains cadres de son département a fait une visite sur le chantier. “Cette visite de terrain c’était de constater le niveau d’évolution de la pénétrante en construction avec le concessionnaire du port autonome Albayrak. La pénétrante qui consistera à la construction d’une route qui ira de l’autoroute Fidèl Castro pour permettre de ségréguer les camions gros porteurs qui vont vers le centre-ville”, explique le ministre Moustapha Naité.

Selon lui, “la mobilité urbaine est très réduite en centre urbain avec ces gros porteurs. Donc, sous initiative du chef de l’État, il a été décidé de créer cette contournante qui va permettre aux gros porteurs de ne plus aller en centre-ville mais à partir du pont 8 novembre à 500 mètres, de rentrer directement avec une bifurcation qui sera réalisée par le concessionnaire pour aller directement au port autonome. Donc, c’est une route d’environ 4,2 km qui est en train d’être construite en ce moment le long des rails”, a précisé le chef de département des Travaux publics’’.

En ce qui concerne les contraintes au niveau de la construction de cette pénétrante, Moustapha Naité déclare: “la première contrainte, c’est comment faire en sorte que les camions qui sortiront de cette contournante comment les faire accéder à l’autoroute très rapidement ? Alors que sur le long terme, il est prévu de construire un pont qui va permettre justement de ne pas interrompre le trafic à la sortie des gros porteurs. (…), nous savons que construire un pont prendra un peu plus de temps mais c’était d’évaluer comment on peut dans un bref délai, d’ici un mois, deux mois, faire en sorte que les camions commencent déjà à emprunter cette pénétrante”, dit-il tout en précisant que c’est la société Albayrak qui finance les travaux de construction.

Le directeur général d’Albayrak, Efe HATAY, sur les raisons qui ont poussé sa société à faire construire cette route, explique : “C’est d’empêcher que les camions entrent en ville ; de rendre le port fonctionnel 24h/24 et de sécuriser l’entrée et la sortie du port.”

Un cabinet, selon lui, est recruté pour contrôler la qualité de la route à 2X2 voies.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire