Mohamed Lamine Bangoura, président de la cour constitutionnelle

Pour la prochaine présidentielle, le parrainage des électeurs est « objectivement inapplicable », telle est la quintessence de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, rendu jeudi 13 août, dans l’affaire intitulée « modalités d’application de l’article 42 de la Constitution relatif aux conditions de candidature à l’élection présidentielle ». Lire ci-dessous tout l’arrêt.  

arret-parrainage