Ce 4 avril, le procureur général de la Cour d’appel de Conakry, a faits des « Instructions aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation » contre certaines personnalités du régime défunt. Dont Alpha Condé himself. Mais la poursuite engagée contre les gros pontes du régime d’Alpha Condé parait à bien lire le document donné à la presse comme étant la partie visible de l’iceberg. Parce que par ailleurs, le procureur Charles Wright a aussi instruit à la page 18 aux points 2 et 3, au procureur de la République près le

Tribunal de Première Instance de Dixinn, « d’engager des poursuites judiciaires contre toutes personnes physiques ou morales ayant participé à la destruction des édifices tant privés que publics au cours des manifestations politiques » ; mais aussi « d’engager des poursuites judiciaires contre toutes les personnes qui ont en violation des dispositions légales organisé des marches ou cortèges sur la voie publique ou des lieux publics qui ont occasionné la commission des infractions présumées, objet de la présente procédure ».

Il faut rappeler que toutes les manifestations ou presque du FNDC étaient interdites à l’époque. Non sans compter les destructions de biens publics et privés suite à ces manifestations. Quand on sait que le FNDC à un moment donné regroupait l’ensemble de l’opposition d’Alpha Condé, il va sans dire que l’action du procureur Wright vise toute la classe socio-politique du régime Alpha Condé. Lire ci-dessous le document du procureur.

POURSUITE Procureur Cour d'Appel

Focus de guinee7.com