Ousmane Gaoual Diallo veut se donner l’image d’un « geek », en d’autres termes, un féru d’informatique et de high Tech. Après ses 80 fameux drones, munis de caméras infra rouges svp, qu’il a toujours du mal à faire décoller, pour, disait-il, surveiller Conakry lors des manifestations de l’opposition, il a annoncé avoir utilisé un logiciel… français pour comptabiliser à la vitesse de Lucky luke les voix de Cellou Dalein, pour le compte de la présidentielle du 18 octobre dernier. Quel miracle ! Le logiciel, en un temps imbattable, dans un pays qui compte des zones quasiment inaccessibles,  lui aurait permis d’avoir 80% des chiffres « sortis des urnes », qui lui auraient servi de base pour déclarer Cellou Dalein vainqueur de la présidentielle.  Si Ousmane Gaoual n’était pas ce farfelu qui cherche à se hisser au rang des princes, ont se serait frotté les yeux, tant cette fable honteuse est cousue de fils blancs.

Mais il y a un gros problème. Les résultats publiés par l’UFDG citent des circonscriptions où il n’y a pas eu de vote (exemple, Guinée-Bissau) !  Pire, le taux de participation a été fortement revu à la baisse dans le fief d’Alpha Condé où, c’est de notoriété publique, les gens votent en moyenne à 80%. Ne parlons même pas de ses 101% sur les chiffres imaginaires collés à la représentation diplomatique de la Guinée au Maroc, pour ne pas accabler cet homme décidément atypique.

Au regard de la méthode utilisée par cet alchimiste de la politique, on est en droit de se poser au moins une question pertinente : que pourrait être l’attitude d’un bonhomme, qui sans vergogne, bidonne des résultats à sa guise (comme ce vote imaginaire en Guinée Bissau !), quand il se retrouve tout seul, dans la pénombre d’une masure d’où se dégage beaucoup de fumée hallucinogène, avec son « logiciel français », quand il s’agira d’annoncer le vainqueur d’un scrutin national, où ses intérêts sont si gros qu’ils ne pourraient tenir dans son seul pantalon bouffant?

En réalité, dans la quête du ridicule et de l’humiliation, Cellou et ses ouailles ont touché le fond. Et maintenant, ils creusent ! Au juste, comment s’appelle la société française ou le Gaulois qui a conçu ce logiciel ? Ne vous moquez pas de lui ; il risque de vous couper la parole tant Monsieur est susceptible !

Par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com