Me Salifou Beavogui (en casquette)

Dans une déclaration signée du 27 août 2019 et publiée, ce mardi soir, par les organisations professionnelles de médias en Guinée, ceux-ci ont exprimé leur satisfaction face à « la levée de la mise sous contrôle judiciaire de Souleymane Diallo, fondateur de Lynx FM ».

À cet effet, elles ont salué «la mobilisation sans faille dont ont fait montre l’ensemble des acteurs de la profession et toutes les bonnes volontés de notre pays, pour les actions connues et non connues du grand public, menées à ce jour en faveur du respect de la loi et de la procédure, notamment celle concernant les délits de presse encadrées par la L002 portant liberté de presse en Guinée ».

Par ailleurs, elles ont aussi fait suivre que : « Par la même occasion, les organisations professionnelles de médias en Guinée comptent poursuivre les démarches entreprises, conformément au communiqué conjoint du jeudi 22 août 2019 auprès des autorités, pour l’obtention de la levée complète de la mise sous contrôle judiciaire de tous les confrères confrontés à cette malheureuse situation dans l’exercice de leur profession ».

Joint au téléphone par notre rédaction, Me Salifou Beavogui, avocat des concernés,  nous a informés que : « Formellement, il n’est plus soumis au contrôle judiciaire. Mais nous attendons d’avoir la documentation qu’il faut ».

Avant d’annoncer, que : « Nous allons continuer à nous battre », en ce qui est du cas de Abou Bakr, directeur de la même station de radio et également sous contrôle judiciaire. 

-Lire aussi: DECLARATION DE L’URTELGUI SUITE AU PLACEMENT SOUS CONTROLE JUDICIAIRE DU JOURNALISTE ET FONDATEUR DE LA RADIO LYNX FM

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire