Dans le cadre du procès des événements du 28 septembre 2009, Colonel Claude Pivi alias Coplan était  à la barre, ce mardi 29 novembre.

Me Jean Baptiste Jocamey Haba, un des avocats du Capitaine Moussa Dadis Camara, pendant qu’il posait ses questions a présenté des images qui auraient été prises à la prise du pouvoir en 2008 par le CNDD, à Claude Pivi. « Sur cette photo, c’est à la sortie lorsqu’on a désigné le président. On était au nombre de 4 à la direction du général Sékouba dans son bureau », a dit Claude Pivi.

Pourquoi Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, ne figure pas sur cette photo ? « Ce jour-là, Toumba n’était pas là-bas », a répondu Coplan avant de préciser que : « C’est dans le salon-là que nous, on a discuté de tout et on est tombé d’accord nous les 4 personnes (Claude Pivi, Sékouba Konaté et Dadis Camara). Donc sur cette photo c’est après notre réunion », a-t-il répondu.

« Quand vous avez dit qu’on a voulu gâter notre pouvoir est-ce que vous ne voulez pas dire qu’on a voulu salir le pouvoir parce que le président Dadis avait clamé haut fort, ayant pris le pouvoir sans effusion de sang, aucun sang ne sera versé tant qu’il sera président et que le jour où il y a du sang qu’il démissionnera » ? Demande, Me Jocamey Haba. Et Pivi, répond en disant: « Effectivement, il a toujours dit ça. Quand je dis qu’ils ont gâté notre pouvoir, c’est parce que ça salit notre pouvoir. »

Me Haba, renchérit en demandant: « Est-ce que vous étiez avec le président Dadis quand il était dans son bureau avec l’attaché de presse Mandjou qui est actuellement attaché de presse au Maroc avec sa cheffe protocole dame Doumbouya, et autres, est-ce que vous étiez avec eux quand il a dit qu’il démissionnait la même nuit? » ; « Non, je n’étais pas là », a rétorqué Claude Pivi.

« Alors je vous informe qu’il a voulu démissionner la nuit là et que M. Mandjou lui a dit que s’il démissionne ce jour là ils vont le tuer et que cette armée sera en lambeaux », a révélé Me Haba.

Bhoye Barry pour guinee7.com