Le Colonel Claude Pivi alias Coplan était encore à la barre, dans le cadre du procès des événements du 28 septembre 2009.

En auditionnant cet accusé, les avocats de l’ancien président, Moussa Dadis Camara, ont fait cas d’un document portant affectation de 26 sous-officiers au régiment commando, qui aurait été cosignés par Toumba en tant que patron du régiment et les officiers, Ibrahima Sanoh et Yacine Baldé, qui sont toujours en fonction.

Ainsi pour faire la lumière sur cette affaire de chef du régiment que Toumba a rejeté, ils ont sollicité la comparution des deux officiers. Après avoir demandé l’avis des différentes parties, le juge a mis sa décision en suspens, et a renvoyé l’affaire à ce mardi pour la suite des débats.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com