La finale du concours du « projet idimi » qui signifie en Kissi « j’ai dit », a eu lieu, ce vendredi 16 juillet 2021, à Conakry. Le concours est organisé par l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) en partenariat avec l’ambassade de France en Guinée. Au départ, il y avait 200 candidats sur l’ensemble du territoire et seulement 20 candidats ont été retenus pour la finale.

Mamadou Alpha Diallo, président de l’ABLOGUI est revenu sur l’objectif du projet. « Idimi, signifie en Kissi j’ai dit, c’est une initiative qui vise à donner la parole à la jeunesse guinéenne. Nous savons tous en Guinée, nous avons une part importante de la population guinéenne qui est composée de jeunes mais sauf qu’on a parfois l’impression que ces jeunes-là ne sont pas entendus. Donc, cette initiative a pour objectif de leur donner vraiment la parole pour qu’ils expriment à travers des idées, leurs visions du pays mais aussi qu’ils proposent des solutions face aux défis auquel le pays est confronté », a-t-il expliqué.

A cette finale, les candidats ont eu chacun, cinq minutes, pour présenter son idée aux membres du jury et au public présent. A l’issue de cette présentation, trois lauréats ont été retenus par le jury. La première lauréate a bénéficié de sept millions de GNF, le deuxième lauréat quatre millions de GNF et la troisième lauréate bénéficie de deux millions de GNF.

Oumou Hairy Baldé, diplômé en banque et finances, a raflé le premier prix. Elle a présenté le projet Women Digital Club, « c’est-à-dire créer une plateforme d’e-commerce pouvant connecter les femmes agricultrices de Guinée afin de les aider à trouver plus de marchés, réduire les pertes qu’elles enregistrent et les ventes dérisoires qu’elles font », a-t-elle expliqué.

Quant au deuxième prix, il a été remporté par Ismaël Nabé, journaliste. Il a présenté un projet de gestion de la forêt artificielle de la Guinée qui se trouve à l’intérieur du pays. Après l’obtention du prix, il a déclaré que, « tous ceux qui ont perdu n’ont pas démérité et ceux qui ont gagné aussi ne sont pas les plus méritants. Ici, je pense que c’est la force des idées qui a parlé ».

Simone Koumba Camara, venue de Kankan a remporté le troisième prix avec son projet qui vise à lutter contre les additives à la pâte d’arachide dans la commune urbaine de Kankan. « Au début, je n’ai pas considéré, j’ai postulé à la hâte parce que j’étais en retard. Certaines personnes m’ont découragée, que la pâte d’arachide n’est pas quelque chose qui est important. Mais moi j’étais déjà dans le projet et comme j’ai vu l’appel d’offres, je me suis directement lancé dans ça. Et aujourd’hui je suis fière de mon travail », a-t-elle laissé entendre après l’obtention du prix.

Dans les prochains mois, l’Association des blogueurs de Guinée, va exposer les différentes images des réalisations. Une manière pour elle d’encourager d’autres jeunes à concourir.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199