Mouctar Diallo et David Camara

Après la publication du rapport synthèse des audits par le comité d’audit et de surveillance des secteurs stratégiques de l’économie (CASSSE), les opinions divergent dans la capitale guinéenne. Un tour au Palais du peuple, siège de l’Assemblée, certains députés préfèrent se taire. D’autres ‘‘osent’’ nous parler. David Camara, député de la NGR, pense que : ‘‘ça été finalement une excellente chose, depuis plusieurs années qu’on parle de ces audits. Une fois quand j’ai eu l’honneur de rencontrer le chef de l’Etat, je lui ai demandé de ce qu’il attendait pour publier ces audits’’ nous a-t-il déclaré.

Continuant à louer la publication de ce document concernant notamment divers domaines de la gestion du passé, l’honorable David Camara espère aussi voir le reste des audits soit porté au grand public.

‘’ Que la population et le monde entier soit informé de la gestion du passé et actuelle du pays, je pense que ça rentre dans le cadre de la transparence que toute gestion moderne recherche’’, se réjouit ce député insistant sur le fait qu’il n’a ‘’absolument rien ’’ contre cette publication. Il pense par ailleurs que : ‘‘Les personnes à qui ont doit demander des comptes on leur demande des comptes. Si elles sont innocentes, à tout égard, elles le sont pour de bon. Mais si elles sont coupables qu’elles soient condamnées à la juste mesure de leur forfaiture ‘’.

C’est pourquoi, selon lui, l’affaire ne devrait pas s’arrêter à la simple publication. Sinon, ‘’ça n’a aucun sens. Si c’est tout simplement s’arrêter à la publication, franchement, je serais le premier à me lever contre ’’, a-t-il lâché.

Même réaction émise par Mouctar Diallo du groupe parlementaire  des ‘’ Libéraux démocrates’’  (opposition) qui dit : ‘’ Dans le cadre de la gestion publique, il est normal qu’il y ait un audit pour rendre compte de la gestion qui a été faite des deniers publics pour que l’opinion soit informée ‘’. Par contre, ce qu’il déplore, ‘’ c’est l’instrumentalisation des audits à des fins politiques’’. Et de craindre par la suite ‘’que la publication n’entre dans ce cadre de manipulation en vue de déstabiliser ou d’éliminer des adversaires politiques’’. Ses arguments : ‘’ A plusieurs reprises on a entendu le chef de l’Etat brandir les menaces des audits’’.

Pour le leader des NFD, aussi, les audits doivent être élargis. Et ‘’ La gestion actuelle doit être auditée et publiée surtout que nous sommes sûrs qu’il y a beaucoup de malversations, de détournement des  deniers publics à cause d’une gestion opaque ’’.

Question : Que pensez-vous du fait que Cellou Dalein est cité dans certains des dossiers ? ‘‘(Rire)… je pars du principe que toute gestion doit être auditée. Encore une fois, je déplore l’instrumentalisation des audits car le pouvoir actuel à envie de déstabiliser les adversaires. Ça met en cause la crédibilité de l’esprit d’audit ’’, répond-il.

                                                    Moussa Diawara  

 

                

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici