Le comité d’Ethique de la Fédération guinéenne de football a condamné Amadou Diaby vice-président de la féguifoot et l’ancien entraîneur, Paul Put, à de lourdes peines pour des faits de corruption. Ce dernier vient de mettre à l’eau le travail de la commission en indiquant qu’il n’a jamais corrompu personne. Et qu’il a plutôt été victime de racket. Dans le même communiqué que nous publions ci-dessous, il dit avoir expliqué cela dans son rapport qu’il n’a pas p donner au ministre des Sports sur injonction du président de la Fédération guinéenne de football, Antonio Souaré.  

Publicités