Des magistrats ont choqué en déclarant qu’ils étaient sous la pression du pouvoir politique pour prendre certaines décisions sous l’ère Alpha Condé. Ils n’ont cependant pas dit que beaucoup cèdent sous le charme du pouvoir financier. Bien qu’Alpha Condé qu’ils vilipendent aujourd’hui, a, il faut le reconnaitre, accepté un statut particulier pour les magistrats et leur a donné un salaire qui, comparé aux autres composantes de l’administration publique, est loin d’être misérable. De toutes façons, tous les magistrats ne sont pas d’accord avec cette sortie qui honore peu la corporation. Des exemples ci-dessous de François Kova Zoumanigui, président de section au tribunal de Commerce, Charles Wright, président du tribunal de Dubréka.

Mais aussi


Guinee7.com