« En attendant que le conseil interministériel et le conseil des ministres se prononcent, nous sommes toujours en droite ligne, par rapport à la vision du président de la République, celui d’encourager le développement à la base, celui de mettre un accent particulier sur les infrastructures routières, l’énergie et puis la décentralisation. Donc, le budget va tourner autour de ces principales questions de développement, qui correspondent à la vision du président de la République, de faire de la Guinée un pays émergent », a expliqué le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté, ce lundi matin, après l’ouverture de la deuxième session de l’Assemblée nationale dite session budgétaire.

Parlant de cette cérémonie d’ouverture, le ministre Dioubaté estime qu’ « en attendant la loi de finances qui, légalement, doit être déposée au plus tard le 15 octobre 2019, il fallait que cette session ordinaire soit ouverte solennellement ».

Et de rassurer : « Je crois que nous avons pris bonne note du discours du président de l’Assemblée, du contenu du discours du ministre conseiller à la présidence ; et le gouvernement est en train de travailler sous la direction du Premier ministre, pour présenter un budget cohérent avec la politique du développement prônée par le président de la République ; et je crois qu’on sera dans le temps ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire