En entretien avec la presse, lundi dernier, l’Honorable Aly Kaba, président du groupe parlementaire de la majorité à l’assemblée nationale, a répondu aux questions portant sur les travaux en cours pour la rénovation du Palais du peuple et le futur local dédié au parlement guinéen.

A l’entame de ces propos, le député a levé le voile sur la situation financière de l’institution. « L’assemblée est une institution autonome, qui a un budget ; et ce budget naturellement, a des lignes pour son fonctionnement, l’entretien. Par apport à votre préoccupation, si c’est l’Etat qui subventionne ou si c’est l’assemblée nationale ? L’un dans l’autre, ça va toujours être l’assemblée nationale. Parce que même si l’Etat mettait des moyens à la disposition de l’assemblée nationale, c’est pour faire ce genre de travail. Donc, l’assemblée sollicite des moyens pour l’entretien et le fonctionnement des institutions ».

A la question de savoir le coût de cette rénovation et à quand la pose de la première pierre d’un siège propre à l’assemblée nationale, il a indiqué que c’est « d’abord une préoccupation de l’assemblée nationale, et même de son président ; parce que l’Honorable Amadou Damaro Camara ne cesse de dire qu’il faut faire en sorte que nos institutions puissent toutes avoir leurs sièges, afin d’éviter que chaque année ou mois, qu’on continue à payer des factures à des particuliers ».

Avant d’expliquer ou en est le projet. « Pour le cas exprès de l’assemblée nationale, je vous apprends que vers la fin de la 8ème législature, nous avons profité de notre partenaire, la République populaire de Chine, de don pour la construction du siège de l’assemblée nationale. Mais, il y avait des préalables. Et avec la 9ème législature, ce processus a été accéléré par Monsieur le président de l’assemblée nationale à travers le bureau, qui a eu à prendre des dispositions pratiques pour mettre en place déjà un comité qui va jouer le rôle d’interface avec le point focal de la Chine, pour accélérer la viabilisation du site. Donc, les questions techniques qu’il fallait régler, sont très avancées : premièrement, il fallait entrer en possession des documents, tout ce qui est du coté du ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire. Parce que le site attribué, c’est bien au niveau du site directionnel de Koloma. Et le premier site qui avait été attribué, avait eu des défaillances à l’interne. Parce que nos routes traversaient ce site. Donc, il y a eu une délocalisation, mais toujours sur le même site. Et à date, le périmètre est complètement clôturé avec des tôles. Il y a déjà deux forages réalisés à l’intérieur. Présentement, c’est l’alimentation en électricité. Parce que quand les travaux vont commencer, ça va être très intense. Alors, il faut avoir à portée de main l’eau et l’électricité. L’assemblée nationale est en train de se battre pour tout ce qui est du coté guinéen, pour ce qui nous incombe dans la mise en œuvre du contrat, le président de l’assemblée nationale, le gouvernement de la république, chacun en ce qui le concerne, sont en train de prendre toutes les bonnes dispositions afin que les travaux puissent commencer le plus tôt que possible ».

Enfin, il a indiqué que le projet est « en bonne marche. Très bientôt les travaux certainement vont commencer. Ici, ça ne sera pas du gaspillage. Parce que le Palais du peuple, c’est un patrimoine national, comme son nom l’indique. Si aujourd’hui on a de ces belles salles, lorsque l‘assemblée va déménager, pourquoi ne pas faire venir d’autres institutions, qui peuvent servir et qui auront moins de cadres que l’assemblée nationale qui en a plus. Parce qu’il y a 114 députés et autant de travailleurs… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com