Bah Oury avait écrit à Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG pour dénoncer son exclusion du parti. Ce vendredi, Cellou Dalein a répondu à la lettre de Bah Oury son vice-président (ou ancien vice-président), c’est selon, avec un ton, on ne peut plus ferme: «Vous avez déjà violé à plusieurs reprises les statuts et règlement intérieur du parti. Ce qui a amené la direction nationale à vous sanctionner plus d’une fois», a dit celui qui semble être actuellement le seul maître à bord du principal parti de l’opposition.

La sentence contre Bah Oury ? « Au regard de tout ce qui précède, il apparaît clairement que la décision du Conseil politique vous excluant de l’UFDG est en parfait accord avec les statuts et règlement intérieur du parti», a écrit Cellou Dalein.

Bah Oury, chez nos confrères de Mediaguinee, n’entend pas baisser les bras. D’ailleurs, «je m’attendais à ce type de réponse qui en fait est une réponse encore diffamatoire. Ce sont des preuves supplémentaires que mes avocats se chargeront d’exploiter pour les affaires en cours. Ce que Cellou et compagnie devraient savoir, que le recours qu’il soit interne ou judiciaire suspend la décision d’exclusion du parti. Je jugerai de l’opportunité de jouir de ce droit pour me faire entendre au sein des instances du parti. Donc le combat continue pour que l’ufdg soit complètement rénové avec un nouveau leadership qui sera en conformité avec nos valeurs et nos principes», a-t-il précisé.

Aziz Sylla pour guinee7.com