La formation qui a réuni du 25 à ce 27 janvier 50 journalistes autour de la question de la “gouvernance minière”, s’est clôt à Kindia, ce dimanche soir.

Co-organisée par le ministère des Mines et de la Géologie et l’agence Wassolon Agency Communication, cette formation a permis à 50 journalistes, venus des zones minières en activité de la Basse Guinée et de la zone spéciale de Conakry, de s’approprier le fonctionnement du ministère et du secteur extractif guinéen, à travers plusieurs thématiques expliquées par des experts dudit ministère, mais aussi ceux du ministère de l’Environnement et du Budget.

Après avoir adressé mille mercis aux organisateurs au nom des participants, le journaliste Thierno Souleymane Diallo a exprimé le mot de satisfaction : « L’objectif que vous avez visé a été largement atteint ici, c’est à dire de permettre aux représentants de médias que nous sommes, à défaut, de tout apprendre dans le secteur minier en général et la gouvernance minière en particulier ».

Il a terminé en remerciant “l’expertise” dont ont fait preuve les formateurs qui se sont succédé lors de ces trois jours.

Vraisemblablement satisfait de la qualité des débats et de l’intérêt porté par les journalistes à cette formation, Abdoubacar Kourouma, directeur général du Bureau de Stratégie et de Développement (BSD), a assuré d’intercéder auprès des autorités de tutelle, afin que ce genre d’échanges, qui scelle le partenariat entre la presse et le ministère soit continu.

Il a promis de faire suivre cette session par un lexique portant en son sein des termes techniques miniers, afin de permettre aux hommes de médias de s’y référer pour une meilleure diffusion des thèmes lors des émissions portant sur les mines.

Quand à Aboubacar Diallo, directeur général de Wassolon Agency Communication, il a tout simplement remercié les participants pour les efforts et l’attention qu’ils ont consentis pour assister à cette session, tout en espérant que « cette formation ait servi à quelque chose et aura un effet pratique au quotidien », dans l’exercice du métier de chacun des participants. 

C’est sur des notes de musique et un cocktail offert aux participants que cet atelier à pris fin. 

Abdou Lory Sylla à Kindia pour Guinee7.com

Publicités