Beaucoup avaient salué le sens de responsabilité de Sidya Touré après son Tweet appelant à prioriser la lutte contre le Covid19 par rapport à la reprise des manifestations annoncée par un membre influent du FNDC, Sékou Koundouno. Ceux qui ont donné des points au leader de l’UFR vont certainement les retirer parce que lui, a jeté, pardon, retourné sa veste.


Dans un tweet d’aujourd’hui, Sidya Touré a précisé que les manifestations restent maintenues après le Ramadan. Selon lui, ‘‘sa vidéo date de 6 jrs et a été publiée hier dans la soirée dc en décalage avec les dernières orientations. Compte tenu de la poursuite des arrestations des membres FNDC malgré la COVID_19, la reprise des manifestations dès après la fête de Ramadan est sans équivoque’’.

Quant à Sekou Koundouno, il explique dans un message qui nous a été envoyé sur WhatsApp que : ‘‘La reprise des hostilités [ manifestations] dès après la fête de ramadan est sans équivoque et ambiguïté.’’

Selon lui, la demande de reprise des manifestations ‘‘a été sollicitée par les antennes du FNDC de Conakry et de l’intérieur du pays pour exiger sans délai et condition la libération de tous nos détenus injustement incarcérés en cette période de COVID19 et exposés aux risques potentiels de contamination mais aussi empêcher les obsessions folles que le pays ne bascule vers la monarchie (…) Une précision importante s’avère indispensable est de savoir que la vidéo de monsieur Sydia Touré membre du comité de pilotage du FNDC n’est pas récente, elle a été réalisée, il y a de cela six jours dans le cadre d’une opération de sensibilisation et les choses ont évolué depuis là ’’.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com


Publicités